• Texte exceptionnel du Philosophe Manuel de DIEGUEZ, un de nos grands Maîtres !

     

    III - Les Christophe Colomb de l'anthropologie critique

    L'effondrement des élites européennes et la crise politique

    1 - Qu'est-ce qu'une civilisation de la pensée ?

    Voyons sur quels chemins nouveaux de la pensée une problématique des problématiques fondée sur une connaissance résolument anthropologique et critique, donc inachevée par définition, de la scission originelle de notre espèce entre le réel et le rêve armera le cerveau simiohumain d'une science de nos masques verbaux et de nos pratiques politiques; et voyons si cette problématique enserrera dans son réseau une interprétation parallèle de la crise économique, d'un côté et de l'effondrement cérébral des élites politiques européennes de l'autre.

    Pour tenter vérifier ce parallélisme, observons le mythe de la Liberté au double titre d'un masque et d'un songe parareligieux. Que la parole vocalise la vérité afin de mieux la cacher est une vieille connaissance de l'humanisme classique : on n'a pas attendu les La Rochefoucauld, les Chamfort, les Vauvenargues pour apprendre que la parole est tartuffique ab ovo et qu'elle a été donnée à l'homme pour lui permettre d'occulter ce qu'il pense. De plus, les mots voilent le réel du seul fait qu'ils sont abstraits. Dissoudre le singulier dans l'universel, c'est le soustraire au regard . A ce titre, le langage fait débarquer le sonore dans un savoir dilué. Le grammairien est le premier Orphée, donc le premier enchanteur du monde. Du coup, le masque et le songe révèlent leur alliance dans le vocabulaire; la flûte d'Orphée endort les fauves. Que sont devenus les arpèges de notre syntaxe? Une orchestration du marché mondial du libre échange que nous chargeons de fasciner la défroque géante et flottante d'un symphoniste en chef de la planète -nous l'appelons désormais le suffrage universel.

    Mais quelle assise branlante de la politique qu'une économie déconnectée des exigences du marché du travail et de la production des entreprises! Et pourtant, le naufrage de l'alliance première de l'homme et de l'outil dans un déchaînement sans frein de la spéculation boursière ne se serait jamais produit sans un lâchage politico-culturel préalable, celui des ex-élites voltairiennes, qui sont descendues du train de l'histoire pour sceller alliance avec les magiciens du verbe démocratique.

    Lire la suite :

    http://pagesperso-orange.fr/aline.dedieguez/tstmagic/1024/tstmagic/philosopher/elite.htm

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter