•  



    « Handi-Emploi » a pour but : La lutte contre l'exclusion des personnes handicapées, en développant et en réalisant de nouvelles technologies, qui permettront d'améliorer au quotidien, la vie de toutes les personnes handicapées, quelque soit l'handicap.

    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p>

    http://www.asso-handi-emploi.com/index1.php


    votre commentaire
  •  


    « Il faut avoir conscience que notre identité ne se joue pas sur un plan simplement culturel, ou à un niveau superficiel, mais requiert force, clarté et le courage de la provocation, qui sont le propre de la foi ».

    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p>

    Benoît XVI - Le Vatican - audience générale hebdomadaire - Mercredi 11 octobre 2006


    votre commentaire
  • Communiqué du Vendredi 6 octobre


    Les Clubs « Penser la France » se félicitent de la prise de position du Collectif des musulmans de France (CMF) qui condamne les menaces de mort proférées à l'encontre du professeur REDEKER, et en appelle au respect de l'état de droit.


    Dans un communiqué daté du 6 octobre, le CMF - proche de Tariq Ramadan - précise :"M. Redeker cède à l'islamophobie ambiante en dévoilant dans son texte son ignorance de l'islam et des musulmans, avec une certaine arrogance, que nous devrions accepter comme pièce de débat sous prétexte qu'il est professeur de philosophie".


    "Peut-être qu'en produisant un texte aussi truffé d'inepties, d'approximations et d'injures avait-il d'autres desseins que le débat ou la réflexion philosophique?".
    "Les injures et les incitations à la haine ne participent jamais du débat et de la réflexion, les tribunaux et les tribunes sont là pour y répondre. L'Etat de droit doit s'accomplir et se prononcer en toute justice",
    précise le communiqué du CMF.


    Les Clubs « Penser la France » constatent - pour le regretter - qu'en quelques mois, la France a été traversée de tensions que certains boutefeux de tous bords ont cherché à alimenter.


    La République doit s'en alarmer ! Les Républicains doivent plus que jamais veiller.

    Les Clubs « Penser la France »

    votre commentaire
  • <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p> Nous cheminons sur une route bordée de deux gouffres profonds. Je crains que les intellectuels signataires de l'"appel en faveur de Robert Redeker" (Le Monde du 3 octobre) n'aient vu qu'un seul précipice et qu'ils reculent horrifiés devant lui au risque de tomber au fond du ravin qu'ils n'ont pas voulu voir.Mon accord avec eux est complet en ce qui concerne la défense vigilante de la liberté d'expression. Je me joins tout à fait à leur appel solennel " aux pouvoirs publics afin, non seulement, qu'ils continuent de protéger comme ils le font déjà Robert Redeker et les siens, mais aussi que, par un geste politique fort, ils s'engagent à maintenir son statut matériel tant qu'il est en danger". Je signe des deux mains et je veux, moi aussi, résister à "une poignée de fanatiques (qui) agitent de prétendues lois religieuses" pour remettre en question "nos libertés les plus fondamentales".<o:p></o:p> 

    http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3232,36-820274,0.html


    votre commentaire

  •  Certains des think-tanks (...) portent sur l'intégration dans la société française un regard qui n'est pas marqué par la dépréciation. (...)
    Ce think-tank (ndlr : Pew Research Center)  a mené auprès des citoyens musulmans vivant dans des pays occidentaux et dans des pays orientaux une éloquente enquête d'opinion. Celle-ci fait apparaître que, sur certains points fondamentaux, l'intégration de nos compatriotes musulmans est bien meilleure que celle, par exemple, des Espagnols, des Anglais et même des Américains.
    (...)
    Enfin, lorsqu'on ­appelle les musulmans français à définir leur identité et à choisir entre nationalité et religion, ils font un choix très partagé (42 % pour la nationalité, 46 % pour la religion). Par contraste, les musulmans britanniques définissent à 80 % leur identité par la religion... Ces données permettent de nuancer les appréciations purement négatives à l'égard de la France.
    (...)
    Pourquoi êtes-vous défavorable à la discrimination positive ?
    Parce que, contrairement aux États-Unis, jamais la France n'a inscrit la ségrégation dans la loi. À l'exception de la parenthèse pétainiste, le droit politique républicain n'a admis à aucune époque que l'appartenance ethnique fût inscrite dans la loi comme critère discriminant.
    (..) Ainsi, au début des années 1970 à 2003, la Cour suprême, saisie comme arbitre, a reproché aux quotas ethniques d'entraver l'égalité des citoyens devant la loi. On a réduit au maximum leur recours et diversifié les politiques d'intégration. Preuve que les Américains ont su rectifier leur histoire en s'appuyant sur elle.
    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p>

    Lire l'article en son entier : « Blandine Kriegel : les États-Unis et l'intégration à la française »

    http://www.lefigaro.fr/debats/20061004.FIG000000152_blandine_kriegel_les_etats_unis_et_l_integration_a_la_francaise.html

    votre commentaire
  • «Le pape rallie ses intégristes » Henri Tincq


    Benoît XVI est un pape "traditionaliste". Simple "gratte-papier" au concile, Joseph Ratzinger se dressa vite contre les "abus" de la nouvelle liturgie. Laguérie aussi s'est converti à Mgr Lefebvre quand, dans son église de Sceaux, en région parisienne, il a vu un podium à la place de l'autel et des guitaristes singer les gestes de la messe. Il est convaincu que le nouveau pape va "réformer la réforme" de la liturgie, revenir à la messe en latin, le prêtre dos aux fidèles. Son ralliement date du 22 décembre 2005 quand, pour le quarantième anniversaire de la clôture de Vatican II, Benoît XVI a expliqué que le concile ne devait pas être interprété comme une "rupture" avec la tradition de l'Eglise. Depuis, tous les "tradis", quelle que soit leur chapelle, sont aux anges. Et applaudissent au discours de Ratisbonne qui vient de mettre en colère le monde musulman. "Un discours vrai, puissant, s'enflamme Laguérie. Enfin Benoît XVI casse le miroir aux alouettes de Jean Paul II, sa volonté d'uniformiser toutes les religions.


    Lire l'article en son entier : http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3230,36-817749@45-1,0.html   (Merci à Nicole)


    votre commentaire
  • <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p> 

    « L'étude des cultures anciennes prend tout son sens, au-delà du simple plaisir des textes fondateurs. Le racisme et l'intolérance, l'opposition entre les cultures sont des maux qui menacent notre monde moderne dans son ensemble, dans la Grèce ancienne, Athènes a représenté, par opposition à Sparte, cet esprit de tolérance et d'accueil. Quand au racisme, il n'existait pas dans le monde ancien... la lutte contre l'intolérance était déjà le signe de la démocratie. »

    <o:p> </o:p>

    Jacqueline de Romilly


    votre commentaire
  • Le gouvernement soumet son projet de loi sur la prévention de la délinquance au Sénat le 13 septembre. L'évolution de la délinquance est-elle préoccupante ?


    Au cours des cinq dernières années, on a constaté une stabilisation, mais à un très haut niveau, des atteintes aux biens sous forme de vol (2 millions enregistrés par an) ; une augmentation légère des actes de dégradation et de vandalisme ; et une augmentation forte des violences sérieuses dans les espaces publics. En 2005, 355 000 violences graves contre les personnes ont été enregistrées, soit 4,4 % de plus qu'en 2004 et 100 000 de plus qu'en 2000. Le diagnostic est difficile, car on raisonne à partir d'un enregistrement officiel, qui suppose une plainte ou le constat d'un service de police.Mais certaines infractions, dont la mesure est plus fiable, témoignent avec certitude d'une progression de la délinquance. Ainsi les vols avec violence, comptabilisés à part, et dont la définition juridique n'a pas changé, ont connu une progression fantastique en quinze ans (de 51 000 à 118 000 entre 1990 et 2005, soit +120 %), et une progression substantielle l'an dernier (+5 % entre 2004 et 2005)


    http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0,36-811368,0.html


    votre commentaire
  • <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p> 

    Les résultats d'une étude menée auprès de 9 228 jeunes adultes de 18 à 28 ans par La Mutuelle des étudiants (LMDE), publiée mardi 5 septembre, révèlent l'existence d'un véritable "mal-être étudiant". 15 % des étudiants déclarent avoir eu des idées suicidaires au cours des douze derniers mois. Une détresse qui n'est pas prise en compte puisqu'un étudiant sur deux ne s'est confié à personne. Le passage à l'acte est le fait de 5 % d'entre eux.

    <o:p></o:p> 

    http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3226,36-810464@51-809505,0.html

    Photo : dans un amphitéâtre de l'université Lyon-III.

    votre commentaire
  • <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p>


    "Chers amis, la France vous aime et vous admire, vous nous avez fait vivre des moments inoubliables en amenant la France une deuxième fois en huit ans en finale de la Coupe du monde. Vous avez démontré à la France qu'elle est forte quand elle est rassemblée dans sa diversité et quand elle a confiance en elle, c'est une formidable épopée sportive qui restera inscrite profondément dans la mémoire des Français, un grand bravo, un grand merci pour votre extraordinaire performance."
    "Cher Zinédine Zidane, ce que je veux vous dire au moment peut-être le plus intense, le plus dur de votre carrière, c'est l'admiration et l'affection de la nation toute entière, son respect aussi. Vous êtes un virtuose, un génie du jeu, un homme de coeur, d'engagement et de conviction."
    "Je vois bien de la tristesse chez vous, mais ce que je veux vous dire, c'est que nous sommes très fiers de vous, vous avez montré des qualités exceptionnelles, d'abord un esprit d'équipe, rempart contre le doute en début de la compétition, mais aussi votre force dans cette extraordinaire épopée. Vous avez toutes les qualités pour accrocher demain une deuxième étoile à notre maillot national."

    </o:p>

    votre commentaire
  •  


    Ils l'ont fait ! Aller en finale et résister ! Et avec quel panache !
    Par leur parcours, leur assurance, leur ténacité, les français ont montré combien le travail peut payer.
    La foi en soi, la foi en son destin aussi.
    Venu des quatre coins du monde, venus du tréfonds du pays, ces hommes sont l'exemple de ce que la France peut donner de meilleur.
    Plus de black, plus de blanc, plus de beur.
    Que des français, unis par le serment sacré « On vit ensemble, on meurt ensemble ».
    Après cette leçon, qui pourrait se tromper ?
    La France qui se voit décliner ? La France qui se veut d'une seule couleur esseulée ?
    Messieurs, belle leçon, vous vous êtes trompés !
    Par là, à nouveau, l'histoire vient de passer !
    La France, quand elle se bat, dans la concorde réunie, pour un seul objectif, alors la France peut générer le beau jeu, devenir un exemple, résister !
    Belle leçon, magnifiquement illustrée...
    Merci les Bleus pour cet exemple sacré.
    Alors, oui ! Cette  France on peut l'aimer !
    Jean-Luc Pujo


    votre commentaire