•  


    Thuram a répondu par un mélange d'ironie et de solennité aux commentaires de Jean-Marie Le Pen sur le fait que l'équipe de France comptait trop de « joueurs de couleur » dans ses rangs. « Que répondre ? Moi personnellement, je ne suis pas noir. (...) Jean-Marie Le Pen ne doit pas être au courant qu'il y a des Français noirs, comme il y a des blonds et des bruns » Dans les scènes de liesse qui se sont emparées de la rue, « Les gens fêtent les joueurs français sans se demander s'ils sont noirs ou pas. Ils sont français».


    (Merci à Justin)


    1 commentaire
  • <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p> 


    Le parcours 2006 en Flash  - http://www.letour.fr/2006/TDF/presentation/fr/parcours.html#



    SITE OFFICIEL - http://www.letour.fr/2006/TDF/LIVE/fr/200/index.html


    votre commentaire
  •  

    « Oui, la démocratie est en danger si le débat public reste terne et désenchanté, si on a l'impression qu'il n'y a plus de valeur stable et que tout flotte. »<?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p> <?xml:namespace prefix = v ns = "urn:schemas-microsoft-com:vml" /><v:shapetype id=_x0000_t75 coordsize="21600,21600" o:spt="75" o:preferrelative="t" path="m@4@5l@4@11@9@11@9@5xe" filled="f" stroked="f"><v:stroke joinstyle="miter"></v:stroke><v:formulas><v:f eqn="if lineDrawn pixelLineWidth 0"></v:f><v:f eqn="sum @0 1 0"></v:f><v:f eqn="sum 0 0 @1"></v:f><v:f eqn="prod @2 1 2"></v:f><v:f eqn="prod @3 21600 pixelWidth"></v:f><v:f eqn="prod @3 21600 pixelHeight"></v:f><v:f eqn="sum @0 0 1"></v:f><v:f eqn="prod @6 1 2"></v:f><v:f eqn="prod @7 21600 pixelWidth"></v:f><v:f eqn="sum @8 21600 0"></v:f><v:f eqn="prod @7 21600 pixelHeight"></v:f><v:f eqn="sum @10 21600 0"></v:f></v:formulas><v:path o:extrusionok="f" gradientshapeok="t" o:connecttype="rect"></v:path><o:lock v:ext="edit" aspectratio="t"></o:lock></v:shapetype><v:shape id=_x0000_s1026 style="MARGIN-TOP: -552.35pt; Z-INDEX: 1; MARGIN-LEFT: -91.05pt; WIDTH: 19.5pt; POSITION: absolute; HEIGHT: 24.75pt; wrap-distance-left: 0; wrap-distance-top: 0; wrap-distance-right: 0; wrap-distance-bottom: 0; position-horizontal: absolute; position-horizontal-relative: text; position-vertical: absolute; position-vertical-relative: line" o:allowoverlap="f" type="#_x0000_t75" alt="C"><v:imagedata src="file:///C:\DOCUME~1\jean-luc\LOCALS~1\Temp\msohtml1\01\clip_image001.gif" o:title="c"></v:imagedata><?xml:namespace prefix = w ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:word" /><w:wrap type="square"></w:wrap></v:shape> 


    Faut-il en rajouter dans l'hallali ? Les hommes politiques ne sont pas aveugles sur les défauts du système. L'importance donnée aux sondages, l'approche des échéances électorales, l'idée qu'ils se font de leurs électeurs ne favorisent pas leur liberté. Les élus eux-mêmes reconnaissent qu'ils agissent dans la précipitation : un dossier arrive au vote, et on ne l'a pas étudié. Un député m'a dit un jour qu'il regrettait d'avoir voté la loi sur la bioéthique, contre laquelle l'Eglise était intervenue par souci du respect de l'embryon : "Je n'ai même pas fait attention, car l'impact médiatique était nul, et il n'y avait pas de voix à gagner.


    Lire la suite 


    http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3224,36-789192@51-785310,0.html


    votre commentaire

  • Nous serons tous fidèles, devant nos postes de télé,  autour d'un verre et de quelques nourritures terrestres préparés.
    Nous serons là - attentifs, haletant - comme au début d'une course altière, transpirant, émus, criant ou gémissant.
    Nous serons là, remplis d'espoir devant ce jeu devenu planétaire, liant notre local intime - amis, famille - et le monde entier réunis sous nos yeux écarquillés.
    L'enthousiasme sera notre monnaie. La joie simple, partagée sera notre salaire. Nous soutiendrons le geste, le beau geste sportif.
    « En France, il y a la manière ! »
    Nous penserons Zidane, Barthes, Henry, Thuram, Makelele, Vieira ou Trezegue ... « 98 », le triomphe !
    Nous guetterons tous les autres, Gallas, Abidal, Givet, Sagnol, Malouda, Wiltord, Saha ou Ribery.
    Nous verrons tous ces bleus, haleter, se battre, transpirer.
    Et nous verrons aussi la France avec eux un instant espérer.
    Et dans la crainte partagée, la joie aussi - à n'en pas douter - nous saisirons alors cet impalpable, cet invisible qui fonde ces instants inoubliables, particuliers - les seuls connus de la famille intime - la vrai.
    Et pas de faux semblant - nous ne sommes pas bêtes. Ignorant rien au fond de ce qui est caché - dopages, frics et tricheries - dépassant cette réalité frigide, porté par un élan qui nous est supérieur, nous guetterons l'instant magique où la joie, l'émotion fera cet essentiel : le bonheur d'être ensemble. Tous ensemble.
    Nous chanterons aussi - qu'importe la chanson - nous rirons, pleurerons au détour d'une balle - échappée, enlevée - nous crierons, hurlerons au ballon au fond de leurs filets - à chaque but par la France marqué ...
    Venus de tous les coins de France, venus des quatre coins du Monde, supporteurs chahuteurs de l'équipe des bleus, pourtant si dissemblables, nous serons un instant - magique, enlevé - l'incarnation vivante de ce qui fait Nation : un combat, un espoir, une communauté.
    Comment la Nation pourrait-elle oublier ? « 98 », un certain soir d'été, dans chacun des villages, sur les Champs Elysées ...
    2006 ? La Nation se met à espérer ...
    Et dans cette course nouvelle, magnifique, effrénée, tous ensemble, nous nous mettons à rêver. Des voix déjà s'élèvent - et pour notre bonheur - nous entendons crier :


    « Vive la France, on  va gagner » !


     

    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p>Jean-luc PUJO

    votre commentaire
  •  


    La FRANCE se bat et gagne...


    Photo : Ribery rejoint Zidane... match contre l'Espagne (gagné 3 à 1)


    votre commentaire

  • Nous serons tous fidèles, devant nos postes de télé,  autour d’un verre et de quelques nourritures terrestres préparés.
    Nous serons là – attentifs, haletant – comme au début d’une course altière, transpirant, émus, criant ou gémissant.
    Nous serons là, remplis d’espoir devant ce jeu devenu planétaire, liant notre local intime – amis, famille – et le monde entier réunis à nos pieds.
    L’enthousiasme sera notre monnaie. La joie simple, partagée sera notre salaire. Nous soutiendrons le geste, le beau geste sportif.
    « En France, il y a la manière ! »
    Nous penserons Zidane, Barthes, Henry, Thuram, Makelele, Vieira ou Trezegue… « 98 », le triomphe !
    Nous guetterons tous les autres, Gallas, Abidal, Givet, Sagnol, Malouda, Wiltord, Saha ou Ribery.
    Nous verrons tous ces bleus, haleter, se battre, transpirer.
    Et nous verrons aussi la France avec eux un instant espérer.
    Et dans la crainte partagée, la joie aussi - à n’en pas douter – nous saisirons alors cet impalpable, cet invisible qui fonde ces instants inoubliables, particuliers – les seuls connus de la famille intime – la vrai.
    Et pas de faux semblant – nous ne sommes pas bêtes. Ignorant rien au fond de ce qui est caché – dopages, frics et tricheries – dépassant cette réalité frigide, porté par un élan qui nous est supérieur, nous guetterons l’instant magique où la joie, l’émotion fera cet essentiel : le bonheur d’être ensemble. Tous ensemble.
    Nous chanterons aussi – qu’importe la chanson – nous rirons, pleurerons au détour d’une balle – échappée, enlevée – nous crierons, hurlerons au ballon au fond de leurs filets – à chaque but par la France marqué …
    Venus de tous les coins de France, venus des quatre coins du Monde, supporteurs chahuteurs de l’équipe des bleus, pourtant si dissemblables, nous serons un instant – magique, enlevé - l’incarnation vivante de ce qui fait Nation : un combat, un espoir, une communauté.
    Comment la Nation pourrait-elle oublier ? « 98 », un certain soir d’été, dans chacun des villages, sur les Champs Elysées…
    2006 ? La Nation se met à espérer…
    Et dans cette course nouvelle, magnifique, effrénée, tous ensemble, nous nous mettons à rêver. Des voix déjà s’élèvent – du fond de notre cœur – nous entendons crier :

    « Vive la France, on  va gagner » !

    jean-luc Pujo

    Président des Clubs "Penser la France"


    votre commentaire
  • «  La violence consciente, préméditée pour détrousser des personnes choisies en connaissance de cause parmi les plus vulnérables est inacceptable. »

     - Rapport commandé par Nicolas Sarkozy -


    votre commentaire
  • Pierre F. GONOD 1er mai 2006

    Cette étude reprend des analyses précédentes, et non publiées, de mouvements sociaux en France de la période 1995- 2005, vus d’un point de vue systémique. Elle est actualisée par le décryptage de la révolte sociale contre le CPE de mars 2006. Elle en fait la comparaison, continuités, différences et ruptures entre ces mouvements. (Merci à Pascal)

    http://www.penser-la-france.asso.fr/pages/systemique_politique.pdf


    votre commentaire
  • Au-delà même de ses aspects éthiques, la question de l'efficacité d'une politique migratoire sélective mérite d'être posée. En effet, dans le cas européen, et français en particulier, on peut douter de cette efficacité. Un tel projet politique tient du modèle anglo-saxon d'une mobilité sélective, mais les populations concernées par les marchés du travail qualifié du Canada, des Etats-Unis et de l'Australie n'ont pas les mêmes caractéristiques que celles concernées par la politique française.

    http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3232,36-768222,0.html


    votre commentaire
  • Louis Schweitzer, Président de la Halde remettra le premier rapport annuel de la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité à Jacques Chirac, Président de la République, le mardi 2 mai 2006 en présence des membres du collège.

    Le rapport de la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité, rend compte de ses premiers mois d’activité. Une conférence de presse aura lieu à cette occasion le 02 mai 2006.

    http://www.halde.fr/rapport-annuel/2005/


    votre commentaire
  • Les Français ont-ils tort de manifester ? par Alain Touraine

    Les pays européens se moquent de la France et de son incapacité à traiter ses problèmes sociaux. Ces Français sont insupportables, dit-on partout ; ils descendent dans la rue à chaque instant et deviennent un frein pour cette Europe qu'ils avaient tant contribué à créer. Et ni le gouvernement ni l'opposition ne semblent capables de proposer des solutions réalistes. Jusqu'où va aller la crise déclenchée seulement quelques mois après les émeutes de novembre ?

    (lire la suite…cliquer sur le lien)

    http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0,36-759327,0.html

     


    15 commentaires
  • Prostitution et football : la coupe est pleine !
    Allemagne, Coupe du Monde de Football (juin et juillet 2006). Il sera plus facile de trouver des prostituées que des billets pour les matches. Coup de gueule avant le coup d'envoi et pétition.

    Un appel pour une halte à la traite des femmes à la veille de la Coupe du Monde figure parmi les points forts de la session de printemps de l'Assemblée Parlementaire du Conseil de l'Europe (Strasbourg, 10-13 avril 2006). Tenez vous au courant en consultant le site du parlement Européen. En attendant, vous pouvez lire la Proposition de résolution contre la traite des êtres humains. (voir le site…cliquer sur le lien) [Merci à AIMEE]

    http://www.genreenaction.net/article.php3?id_article=4042

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique