• « Rien que pour la France ...»

     

    « Les chiraquiens : un petit carré de résistants au sarkozysme »

     

    Ils ne sortent pas à la nuit tombante, engoncés dans leur pardessus couleur muraille. Ces "résistants" au sarkozysme, ainsi que se définissent les plus virulents d'entre eux, affrontent ouvertement l'Elysée depuis la salle des Quatre-Colonnes de l'Assemblée nationale.

    Ouverture à gauche, tests ADN, discours de Dakar, relation franco-américaine, loi de modernisation de l'économie et réforme des institutions - leur cheval de bataille : ils posent sur la première année du mandat de Nicolas Sarkozy un regard impitoyable ; s'insurgent à coup de communiqués et de petites phrases ; se désolent : "Chirac et Villepin auraient fait mieux."

    Faute de mieux, on les appelle les chiraco-villepinistes, eu égard à leur engagement passé et présent pour l'ancien chef de l'Etat et le dernier de ses premiers ministres. Ils se sont soudés au cours de la campagne présidentielle 2007 qu'ils ont suivie en spectateurs consternés.

    Selon les comptages les plus optimistes, ils ne sont guère plus d'une vingtaine de parlementaires à s'affilier à cette famille, mais font du bruit comme cent. Ce qu'ils ne supportent plus ? Les attaques répétées du chef de l'Etat contre son prédécesseur et la troupe hétéroclite de ses fidèles. "Quand j'entends Sarkozy dire qu'avant c'était la nuit, les bras m'en tombent", s'énerve Jean-Pierre Grand, député de l'Hérault.

     

    http://www.lemonde.fr/archives/article/2008/05/30/les-chiraquiens-un-petit-carre-de-resistants-au-sarkozysme_1051808_0.html


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter