• Les Clubs "Penser la France" vous invitent à signer plusieurs PETITIONS.

    Engagez-vous !


    votre commentaire
  • On vote à Kaboul et à Bagdad. alors que la pauvreté, la drogue, le Sida, la corruption, le terrorisme, la faillite, le chao social, économique, institutionnel étendent leur ombre sur la planète.

    Des dérives de l'Afrique à la poudrière du Proche Orient, en passant par les tyrannies de l'Asie et les régimes postcommunistes de l'Est, ce n'est pas l'excès mais le manque d'Etat qui fait le malheur des peuples et les désordres internationaux, s'insurge Francis Fukuyama.

    (lire la suite...cliquer sur le Titre)


    votre commentaire
  • Le XXe siècle a été jugé et condamné : siècle de la terreur totalitaire, des idéologies utopiques et criminelles, des illusions vides, des génocides, des fausses avant-gardes, de l'abstraction partout substituée au réalisme démocratique.
    Je ne souhaite pas plaider pour un accusé qui sait se défendre seul. Je ne veux pas non plus, comme Frantz, le héros de la pièce de Sartre Les séquestrés d'Altona, proclamer : "J'ai pris le siècle sur mes épaules, et j'ai dit : J'en répondrai !" Je veux seulement examiner ce que ce siècle maudit, de l'intérieur de son propre devenir, a dit qu'il était.

    (lire la suite...cliquer sur le Titre)


    votre commentaire
  • Réunion d'Etat-Major

    Novembre 2005

    votre commentaire
  • " Comment enseigner le français "
    Programmes
    Alain Viala, Mireille Grange, Michel Leroux, Henri Mitterand, Agnès Joste, Tzvetan Todorov, Denis Roger-Vasselin
    Manuels
    Table ronde :
    Emmanuelle Farrenq, Henri Mitterand, Dominique Rincé
    Régis Debray, Marc Fumaroli, Jean d'Ormesson, Mona Ozouf, Bernard Pivot, Philippe Sollers
    Enseignement
    Hélène Merlin-Kajman, Christine Bénévent, Antoine Compagnon, Sandrine Berthelot, Stephan Ferrari, Sophie Labatut, Gilles Philippe, Pierre Bergounioux, François Taillandier, Dominique Noguez
    Lecture
    Bruno Germain, Anne-Marie Chartier, Olivier Simon


    votre commentaire
  • VUES d'AFRIQUE

    Un carrefour de mobilités et de migrations  
    Créations africaines : littérature, musique, cinéma  
    Sida : des initiatives locales sous le désordre mondial  
    Christianisme, pentecôtisme,  
    Eglises indépendantes et islam  
    La France quitte-t-elle l'Afrique.


    votre commentaire
  • La République est paradoxale. Elle place l'égalité des droits au coeur de ses valeurs. mais confrontée à l'immigration et à la diversité culturelle, elle tend d'abord à oublier ses propres principes, avant de céder à leur application dans les plus mauvaises conditions. Au final, elle réussit ce tour de force : consolider une législation ouverte tout en creusant le ressentiment chez ceux qu'elle accueille.
          (lire la suite...cliquer sur le titre)


    votre commentaire
  • Pour Perry Anderson, la culture française connaît depuis plusieurs décennies une impressionnante "dégringolade".
    Repliée sur elle-même, largement ignorante des grands courants de pensée contemporains - philosophie analytique anglo-saxonne, sciences politiques italiennes ou sociologie critique britannique - elle a cessé de rayonner sur le monde extérieur, comme c'était encore le cas au début des années soixante-dix.
    Elle est aujourd"hui marquée, sauf rares exceptions, par une fadeur consensuelle, incarnée par François Furet, auteur du Passé d'un illusion, et Pierre Nora, architecte dse Lieux de mémoire, quant elle n'est pas dévoyée par la frivolité des "philosophes médiatiques".
    Les principales revues françaises - et notamment Le Débat - auraient contribué à ce ralliement intellectuel à l'ordre établi que Perry Anderson qualifié "d'union sucrée".
    Cette charge sans complaisance a été publiée à l'automne dans la prestigieuses London Review of Books.

    Perry Anderson essayiste britannique et historien de gauche réputé, enseigne à l'université de Caloformnie Los Angeles ‘UCLA). auteur de très nombreux ouvrages, il a été l'animateur de The Left Review, publiée à Londres et le cofondateur des Editions Verso.


    votre commentaire
  • La réélection de G.W.BUSH n'est pas une simple réélection.

    Elle illustre le triomphe d'une pensée politique portée par les Néo-conservateurs, pensée qui - au service d'un grand projet politique - va bouleverser le monde dans lequel nous vivons, nos modes de vie et nos modes de pensée.

    Les enjeux de la révolution conservatrice américaine sont immenses. Il est donc impératif d'en connaître les fondements pour en mesurer la portée."

    (lire la suite)

    Jean-luc Pujo - Président des Clubs "Penser la France"


    votre commentaire
  • Les Clubs 'PENSER LA FRANCE : réseau de clubs de réflexion politique inscrit dans la grande tradition républicaine, puisent aux sources de la Révolution Française pour répondre à cette interrogation :  "qu'est-ce que la France ?"

    Ne faut-il d'ailleurs pas rechercher également cette réponse aux sources de l'Ancien Régime ?


    7 commentaires