• Rachida DATI : incompétence, inconséquence ...

     

    « Rachida Dati ne parvient pas à rassurer les directeurs de prison »

     

    La gestion par la garde des sceaux, Rachida Dati, du drame de la maison d'arrêt de Rouen, où un prisonnier sorti de l'isolement et replacé en cellule sur avis médical a égorgé son codétenu le 10 septembre, a provoqué des réactions peu habituelles de grogne de la part des responsables pénitentiaires. Le 18 septembre, Mme Dati avait donné des instructions pour que l'affectation des détenus dangereux ou suicidaires "relève de la seule compétence du chef d'établissement", en précisant, "même en cas de contre-indication médicale".

    Confrontés à des tensions croissantes liées à une inflation carcérale qu'ils ne maîtrisent pas (64 250 détenus pour 50 000 places disponibles au 1er juillet), les surveillants, mais aussi les directeurs de prison, via leurs organisations syndicales CGC et FO, ont sévèrement critiqué la ministre qui a ainsi engagé leur responsabilité.

    La garde des sceaux a tenté de calmer cette grogne en réunissant, mardi 23 septembre, quelque 200 directeurs de prison à la chancellerie. Ces derniers ont posé peu de questions et ont écouté la ministre, sans applaudir son intervention. Dans son explication de texte des instructions qu'elle a passées le 18 septembre, Mme Dati a précisé : "Vous n'êtes pas liés par un avis médical lorsqu'il s'agit de choisir entre un placement en cellule individuelle ou collective".

     

    http://www.lemonde.fr/societe/article/2008/09/24/rachida-dati-ne-parvient-pas-a-rassurer-les-directeurs-de-prison_1098966_3224.html


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter