•  

    INFO-URGENT-INFO-URGENT

    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p> 

    Les responsables régionaux UMP et FN sont en train de négocier directement en vue des législatives 2007 et des prochaines municipales 2008 !

    <o:p> </o:p>

    Si Le Pen n'est pas au deuxième tour, la consigne pour les membres du FN sera de voter Sarkozy !

     

    Sarkozy élu serait d'ores et déjà disposé à ouvrir sa majorité ....

     

    -Notre correspondant VAR et région PACA-


    votre commentaire

  • Segolene - Rencontre grevistes PSA
    Vidéo envoyée par da93

    votre commentaire
  •  

    Dans notre pays, pour la première fois, une femme est en position d'être chef de l'Etat. Pour la première fois ! C'est, dans cette campagne électorale, le seul élément absolument neuf. Ne pensons pas qu'il est anodin, secondaire, un événement qui arrive par hasard, et qui n'aurait pas d'importance en soi. Il s'inscrit en réalité dans un processus qui a duré des siècles, nécessité des engagements obstinés, et qui rencontre aujourd'hui comme hier le même type de résistance.

    C'est l'élément qui bouscule toute une définition de la société. Mais s'il est le plus visible, il est aussi le plus invisible, à l'image de la situation féminine dans toute sa complexité. Nous venons le plus souvent en second, et nous nous y habituons, nous finissons par trouver cela normal, nous ne le voyons plus. Pis : nous ne voulons pas le voir. Et comme cela se comprend ! Il n'est pas facile, il n'est pas agréable de s'admettre soi-même dans la catégorie perdante de l'humanité, celle des seconds rôles. Plus désagréable encore, celle des revendicatrices. On craint d'y perdre sa féminité. On préfère nier, faire comme si, se couler dans les moules existants ou se créer un monde parallèle.

    Lire la suite : http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0,36-891731,0.html


    votre commentaire

  • Bordeaux : 5 AVRIL
    Metz : 11 AVRIL
    Nantes : 16 AVRIL
    Toulouse : 19 AVRIL


    votre commentaire
  • Si les incidents de la gare du Nord avaient eu lieu sous un gouvernement de gauche, ils eussent été portés au débit de la gauche.
    Sous un gouvernement de droite, c'est encore la gauche qui est « coupable ». Nicolas Sarkozy est exonéré de la responsabilité de ces violences. Ses outrances verbales et la priorité donnée à la police d'intervention au détriment de la police de proximité sont pourtant largement responsables de la montée des tensions urbaines et des agressions contre les policiers. Ségolène Royal, selon Nicolas Sarkozy, serait donc « du côté des fraudeurs », tout simplement. M. Sarkozy ne se contente pas de manipuler les statistiques, il déforme, il caricature - que dis-je ? il ment effrontément, avec cette démagogie outrancière, caractéristique d'une certaine droite, sans foi ni loi. La police est un art difficile qui demande sang froid et délicatesse. L'ex « premier flic de France » a donné et donne l'exemple du contraire.


    votre commentaire
  • <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" />  

    "<?xml:namespace prefix = st1 ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:smarttags" /><st1:PersonName ProductID="La Justice" w:st="on">La Justice</st1:PersonName>, enfin"

    <o:p> </o:p>

    Le mercredi 4 avril, à 19h30

    <o:p> </o:p>

    Ecole Normale Supérieure

    Rue d'ULM 75005


    Avec : Arnaud Montebourg (avocat, député de Saône-et-Loire) André Vallini (avocat, secrétaire national PS justice et institutions, ancien Pdt Commission Outreau) Jean-Pierre Mignard (avocat, co-auteur de "L'affaire Clichy") Serge Portelli (magistrat, auteur du "Traité de démagogie appliquée : Sarkozy, la récidive et nous")

     

    Les débats seront animés par Laure Adler

    Le site : http://www.lesamisdesegolene.org

    votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire
  • <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p> 

    L'échéance électorale se rapproche et, le jour J, toutes les voix comptent. Le premier tour se tiendra le 22 avril et le deuxième tour le 6 mai.

    Certains d'entre vous ne seront peut-être pas disponibles pour se rendre à leur bureau de vote. C'est le moment d'établir une procuration pour un électeur de leur choix.

    <o:p> </o:p>Le vote par procuration :

    http://www.interieur.gouv.fr/sections/a_votre_service/elections/comment_voter/vote-par-procuration

    http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F1604.xhtml

    <o:p> </o:p>Vote par procuration des Français établis hors de France :

    http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/les-francais-etranger_1296/vos-droits-demarches_1395/election-du-president-republique-2007_2490/vote-par-procuration-francais-etablis-hors-france_44656.html


    votre commentaire
  • <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p> 

    « (...) Qu'il y ait dans notre société une montée de la violence, c'est malheureusement une évidence comme le manifeste la montée continue des agressions gratuites ou crapuleuses exercées contre les personnes et bien sûr les policiers. (...)

    En supprimant la police de proximité et en privilégiant la police d'intervention qui par définition ne connaît pas la population et interpelle souvent à l'aveuglette, M. Sarkozy a contribué à la montée des tensions urbaines. Son expression, à travers des mots qui portent une forte charge de violence, a aussi favorisé ce climat d'intolérance et de non-respect. »

    <o:p> </o:p>

    http://www.chevenement.fr/Le-vrai-bilan-de-l-ex-ministre-de-l-Interieur_a272.html?PHPSESSID=d900a5ef574660f27825b52166255135


    votre commentaire
  •  

    Le socialisme suppose <?xml:namespace prefix = st1 ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:smarttags" /><st1:PersonName ProductID="la France" w:st="on">la France</st1:PersonName> : il suppose <st1:PersonName ProductID="la République. Et" w:st="on"><st1:PersonName ProductID="la République." w:st="on">la République.</st1:PersonName> Et</st1:PersonName> de même que Blanqui disait à l'heure de l'invasion avec un admirable cri de détresse «  Que deviendrons-nous si nous n'avions pas de patrie ? », nous, nous redisons sans cesse : «  Que deviendrait donc le socialisme s'il n'y avait plus de France ? »

    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p>

    Le Parti socialiste ne sera jamais tenté de commettre l'erreur funeste de ceux qui séparent la question sociale de la question politique. Il n'y a de justice sociale que par la liberté républicaine. Défendre la patrie et <st1:PersonName ProductID="la République" w:st="on">la République</st1:PersonName> est pour nous tous le premier article de la charte socialiste.

    <o:p> </o:p>

    Ni l'Angleterre, ni l'Allemagne n'ont, dans leur passé, une République démocratique comme celle qui fut proclamée en France en 1792. Au contraire, en France, le seul mot de République, tout plein de rêves grandioses des premières générations républicaines, contient à lui seul toutes les promesses d'égalité fraternelle.

    <o:p> </o:p>

    Il se peut qu'un jour prochain le vrai Parti des républicains, celui qui ne se borne point à accepter <st1:PersonName ProductID="la République" w:st="on">la République</st1:PersonName> comme un fait accompli et inévitable, mais comme la force nécessaire du droit, soit amené à se déclarer tout entier Parti socialiste républicain. Il se peut que <st1:PersonName ProductID="la République" w:st="on">la République</st1:PersonName> française s'appelle bientôt dans le monde une République socialiste. Pour ma part, je le désire et je le crois, car <st1:PersonName ProductID="la Révolution" w:st="on">la Révolution</st1:PersonName> française contient le socialisme tout entier. »

     

    JEAN JAURES

     

    [MERCI à André]

    <o:p> </o:p>

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique