• Pour un retour de la CULTURE GENERALE ! par Edgar MORIN

    "On devrait instaurer une année propédeutique de culture générale obligatoire" Edgar Morin

    Opposé au cloisonnement des savoirs, le sociologue et philosophe Edgar Morin, qui a élaboré la théorie de la "pensée complexe", défend ici l'idée d'une culture qui relie nos connaissances éparses.

    Qu'est-ce que la culture générale et à quoi sert-elle ? C'est ce qui, à partir des écrits, des arts, de la pensée, aide à s'orienter dans la vie et à affronter les problèmes de sa propre vie. La lecture de Montaigne, La Bruyère, Pascal, Diderot ou Rousseau nourrit notre esprit pour nous aider à résoudre nos problèmes de vie

    Autrement dit, c'est vital. Non seulement on ne peut pas s'en passer mais il faut la régénérer parce qu'elle est elle-même victime du mal principal qui frappe les connaissances, c'est-à-dire la compartimentation et la fermeture. Si, comme on l'a toujours fait, on veut réfléchir sur l'être humain, la nature, la réalité et l'univers, on a besoin d'incorporer les acquis qui viennent des sciences. Je crois qu'il faut régénérer la culture générale parce que chacun a besoin, pour savoir ce qu'il est en tant qu'être humain, de se référer à sa situation dans le monde.

    Comment la régénérer ? J'ai fait des propositions pour des réformes de l'enseignement radicales. L'enseignement fournit des connaissances séparées, cloisonnées et dispersées, qui deviennent affaire d'experts fonctionnant sur des problèmes particuliers, mais incapables de voir les problèmes fondamentaux et capitaux.

    http://www.lemonde.fr/examens/article/2009/05/12/edgar-morin-on-devrait-instaurer-une-annee-propedeutique-de-culture-generale-obligatoire_1191879_3404.html


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Georges Tissot
    Lundi 7 Septembre 2009 à 22:47
    Culture générale
    Je crois que le problème est général et dépasse les frontières de l`Europe Ici, au Canada,pour assurer que tous les diplomés d`une Université aient au minimum une année de formation générale, il faut une réforme de toute la structure de l`enseignement et des programmes. Actuellement, avec l`abandon de cours de philosophie dans les diverses facultés --autres que celle des Arts -- on forme des analphabètes de la pensée, et donc de l`action. Je donnerai suite à cette intervention de M. Morin que je salue en passant. 83wl
    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter