• POITOU-CHARENTE ? C'est ROYAL !


    Le TGI de Poitiers vient d'annuler toutes les délibérations prises depuis juin 2004 par le comité régional du tourisme de Poitou-Charentes, sous la présidence de Ségolène Royal. Motif : Royal avait évincé du bureau du CRT le maire de Pouillé (Vienne), Pascale Guittet, élue pour 6 ans en 2003 au titre de personnalité qualifiée. Une élection qui lui donnait le droit, a estimé le tribunal, d'être maintenue dans ses fonctions après le changement de majorité. Du coup, Royal a annoncé qu'elle abandonnait la présidence du CRT. Elle a aussi fait machine arrière en redonnant à l'opposition le siège au sein de cette instance qu'elle lui avait supprimé dès son arrivée à la présidence de la Région. Parmi les délibérations annulées par le tribunal, figure la fermeture de la Maison de Poitou-Charentes à Paris, annoncée à grand fracas par Royal, dont les locaux ont été vendus et le personnel licencié.My. L.


    Le Figaro - Lundi 25 septembre 2006.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter