• PESTICIDES et ALIMENTS : Qui veut donc des normes européennes dangereuses ?

     

    AFP-Bruxelles menace-t-elle la santé des enfants européens avec des pommes ou du raisin aux pesticides? C'est ce qu'affirment plusieurs ONG qui dénoncent de nouvelles normes européennes en matière de résidus chimiques dans les aliments, qui entrent en vigueur lundi.

     

    "<?xml:namespace prefix = st1 ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:smarttags" /><st1:PersonName ProductID="La Commission" w:st="on">La Commission</st1:PersonName> européenne nous entraîne vers une contamination toujours plus importante par de plus en plus de pesticides dans les aliments. Les enfants devraient pouvoir manger autant de fruits et de légumes qu'ils le souhaitent et ce sans risque", alerte Ulrike Kallee, experte en produits chimiques pour Greenpeace.

    En cause: un règlement européen qui fixe à partir du 1er septembre de nouveaux plafonds autorisés pour la présence de résidus de pesticides dans les aliments.

    Ces nouveaux seuils, qui harmonisent les normes européennes en la matière, doivent remplacer les limites fixées actuellement au niveau national. Mais ce règlement a en réalité pour effet d'entraîner une augmentation "spectaculaire" des limites existantes, selon les ONG.<?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" />

    Selon une analyse conjointe de Greenpeace et de l'ONG environnementale autrichienne Global 2000, publiée jeudi, "plusieurs centaines de limites maximales en résidus (LMR) deviennent désormais dangereuses pour les consommateurs", et ce "au regard même des normes d'analyse et des méthodes d'analyses fixées par l'UE".

    Au total, 349 pesticides différents sont présents dans les produits alimentaires vendus dans l'UE, indiquent les ONG.

    Or, "pour chaque pesticide, <st1:PersonName ProductID="La Commission" w:st="on">la Commission</st1:PersonName> a identifié le pays ayant la plus +mauvaise+ limite de sécurité et a adopté ce niveau pour les normes européennes", explique Hans Muilerman, porte-parole de l'ONG néerlandaise Natuur en Milieu.

     

    http://fr.news.yahoo.com/afp/20080828/thl-ue-agriculture-sante-environnement-a-96993ab.html

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter