• « Oui à l'immigration, mais régulée » par Jean-Luc LAURENT, maire (MRC) du Kremlin-Bicêtre (94).

     <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p>

    Si les règles fixées par le ministre de l'Intérieur sont trop dures, des critères de sélection restent nécessaires.

    <o:p> </o:p>

    Depuis plusieurs semaines, la mobilisation de familles et d'enseignants, au sein de nos écoles, témoigne d'une solidarité et d'une humanité admirables. Malheureusement, le discours des uns et des autres n'est pas toujours exempt de dérapages, et je condamne les propos inacceptables de certains qui comparent la France d'aujourd'hui à celle de l'Occupation, le sort des enfants sans papiers expulsables et celui des enfants juifs déportés. Cette comparaison n'est pas seulement fausse, elle est indécente. Cette rhétorique est certes mobilisatrice mais, du président Bush aux militants du Réseau éducation sans frontières, elle cache mal une volonté de fermer le débat démocratique. M. Sarkozy n'est pas M. Le Pen, M. Le Pen lui-même n'est pas Hitler. La reductio ad hitlerum , trop souvent utilisée à gauche, a fait la preuve de son inefficacité au cours des vingt dernières années.

    <o:p> </o:p><o:p> </o:p>

    http://www.liberation.fr/opinions/rebonds/196123.FR.php


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter