• « Le rapport Albrand veut "humaniser" les prisons pour prévenir les suicides »

     

    Le rapport sur les suicides en prison commandé par la ministre de la justice Rachida Dati au docteur Louis Albrand ne fera pas l'objet d'une remise officielle. Il devait simplement être rendu au directeur du cabinet, jeudi 2 avril. Ce travail avait pourtant été engagé pour témoigner de la volonté de prendre le problème à bras-le-corps, après la recrudescence du nombre des suicides en prison : 115 en 2008 contre 96 en 2007.

    "Pour lutter contre le suicide, affirme M. Albrand, il faut changer l'état d'esprit des prisons, et les humaniser. Il faut que le prisonnier ait l'espoir même fantasmatique de s'évader un jour." Le rapport définitif a été passé au peigne fin par l'administration pénitentiaire, avec laquelle le docteur Albrand a entretenu des rapports difficiles.

    La commission Albrand émet vingt recommandations. Elles portent d'abord sur l'amélioration de la formation, en rappelant que les deux tiers du personnel pénitentiaire restent à former, et en insistant sur la formation des travailleurs sociaux, du personnel médical, mais aussi des codétenus.

    Pour améliorer la détection du risque suicidaire, le rapport préconise d'y associer les proches du détenu et les autres acteurs de la prison (aumôniers, enseignants, etc.). Cela suppose un changement de culture dans les relations entre le personnel et les familles : "Cet objectif nécessite que soit amélioré, en premier lieu l'accueil, au sens littéral, des familles. En l'absence de cet effort, ces dernières ne se sentiront pas "autorisées" à transmettre une information".

    http://www.lemonde.fr/societe/article/2009/04/01/le-rapport-albrand-veut-humaniser-les-prisons-pour-prevenir-les-suicides_1175225_3224.html


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter