• « La statistique ethnique tente une percée » par Stéphane Jugnot

     

    Introduite, comme le test ADN, par l'intermédiaire d'un amendement, le droit à la collecte de statistiques dites ethniques est une initiative peut-être, elle aussi, lourde de conséquences pour l'avenir : elle donne des outils à ceux qui souhaitent développer des analyses racialisées de la société. L'existence d'un référentiel ethno-racial de <?xml:namespace prefix = st1 ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:smarttags" /><st1:PersonName w:st="on" ProductID="la France">la France</st1:PersonName> devient une perspective possible, voire probable à brève échéance.

    En mai, l'Institut national démographique a ainsi proposé, devant le Conseil national de l'information statistique, l'introduction de la couleur de la peau dans l'enquête "Trajectoire et origines". Prévue pour 2008, cette importante enquête sera réalisée auprès d'environ 20 000 personnes représentatives de la population française. Son principal objectif est d'étudier les trajectoires des immigrés et des enfants d'immigrés, leur degré d'insertion et les discriminations qu'ils subissent. Elle répond, entre autres, aux attentes de <st1:PersonName w:st="on" ProductID="la Halde">la Halde</st1:PersonName>, <st1:PersonName w:st="on" ProductID="la Haute">la Haute</st1:PersonName> autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité.

     

    http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0,36-973073,0.html


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter