• La France QUI GAGNE : « La France accueille de plus en plus d'investissements étrangers »

    <?xml:namespace prefix = st1 ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:smarttags" /><st1:PersonName ProductID="la France" w:st="on">La France</st1:PersonName>, un pays replié sur lui-même ? Sur les onze premiers mois de <st1:metricconverter ProductID="2006, l" w:st="on">2006, l</st1:metricconverter>'Hexagone a bénéficié - rachat de sociétés et opérations financières comprises - de plus de 52 milliards d'euros d'investissements en provenance d'entreprises étrangères (IDE). Un chiffre en hausse de 16 % par rapport à la même période l'année précédente, « notamment sous l'effet d'une augmentation des investissements venant de l'extérieur de la zone euro », selon les données publiées hier par <st1:PersonName ProductID="la Banque" w:st="on">la Banque</st1:PersonName> de France. Il y a dix ans, le sol français n'attirait que 20 milliards. Si les investissements directs de <st1:PersonName ProductID="la France" w:st="on">la France</st1:PersonName> à l'étranger (69 milliards sur onze mois) sont encore supérieurs aux investissements étrangers en France, l'Hexagone est en passe de confirmer sa position de première terre d'accueil de la zone euro - les chiffres annuels de l'IDE seront connus mi-février. Elle supplante nettement ses voisins italiens (35 milliards d'euros d'IDE sur un an, en octobre dernier) et espagnols (15 milliards). En 2006, le montant des investissements en France serait même « cinq fois supérieur » à celui à destination de l'Allemagne, « pays que d'aucuns dépeignent pourtant comme le modèle de compétitivité à suivre... », remarque-t-on au cabinet d'études Xerfi. Les montants investis ici restent toutefois très inférieurs à ceux destinés aux États-Unis et au Royaume-Uni.

    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p>

    M. VT.. Publié le 19 janvier 2007 Le Figaro


  • Commentaires

    1
    Mardi 23 Janvier 2007 à 17:57
    désir
    le 22 avril VOTEZ SEGOLENE ROYAL pour que �§a change fort...
    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter