• "L'entretien secret de M. Alain Juppé avec M. Nicolas Sarkozy" par Manuel de DIEGUEZ

    22993-sarkozy-juppe-2.jpg

     1 - M. Alain Juppé, lecteur de Thucydide
     2 - Le sionisme au Quai d'Orsay
     3 - Le sionisme en France et aux Etats-Unis 
     4 - Les nouveaux Huguenots
     5 - Le sionisme aux postes-clés de l'Etat
     6 - La Libye et l'OTAN
     7 - La Libye de demain
     8 - L'avenir de l'Europe de la raison 
     9 - Le destin retrouvé de la France

     ***

    1 - M. Alain Juppé, lecteur de Thucydide

    On n'imagine pas un seul acteur de la France des "hautes sphères" de l'Etat, comme on dit, qui ne se trouverait pas informé des circonstances extraordinaires qui ont permis à M. Juppé de s'adresser au Président de la République dans des termes qui ont contraint ce dernier à se séparer de ses deux plus proches conseillers, MM. Guéant et Lévitte, tellement seuls les intérêts supérieurs du pays pouvaient conduire aussi subitement M. Nicolas Sarkozy à bouleverser l'échiquier atlantiste de la politique étrangère de la France. Il importe donc de recourir à la méthode de Thucydide, qui rapportait, disait-il, des discours de Périclès ou d'Alcibiade et qui, dans le même temps, précisait à ses lecteurs qu'il faisait tenir aux plus grands personnages de l'histoire de son temps le langage que la logique de la situation leur aurait imposé s'ils avaient pris effectivement la parole devant le peuple. Voici donc le discours véritable que Thucydide a mis dans la bouche de M. Alain Juppé et qui a mis l'Elysée en demeure de rebattre les cartes de notre pays sur la scène internationale.

    " Monsieur le Président, si je m'adressais à vous en ma qualité de citoyen ou d'homme politique accouru de Bordeaux à votre appel et si je me fiais à la rumeur qui court à Paris selon laquelle vous auriez l'intention de me confier la conduite de la France sur le théâtre du monde, je me retirerais sur l'heure de cette arène, parce que je ne pourrais exercer une charge aussi lourde et dans le seul intérêt supérieur de la République sans entrer en conflit avec vos deux principaux conseillers, MM. Guéant et Levitte, qui me contraignent, hélas, à soulever, en outre, la question de fond qui se pose depuis des années au monde entier, celle du rôle que joue le sionisme dans la conduite du globe terrestre. Car MM. Guéant et Lévitte ont nécessairement occupé la scène en acteurs responsables, et à vos côtés, d'un désastre diplomatique immense et sans remède - le naufrage, par la faute d'Israël, d'une Union des peuples riverains de la Méditerranée qui devait redonner à notre pays la vocation, prophétisée par le Général de Gaulle, de piloter un jour le débarquement d'un Islam moderne dans la civilisation mondiale.

    Puisque l'appui à peine masqué ou franchement affiché de la France à l'expansion territoriale d'Israël en Cisjordanie et au blocus inhumain de Gaza a fait tomber ce projet dans un échec tragique, il s'agit de rien de moins, pour la France, que de faire renaître les conditions sine qua non de la renaissance de l'influence de l'Occident dans le monde arabe, tellement la planète courra inexorablement en direction du nouveau centre de gravité dont l'Asie et l'islam nouveau feront battre le cœur.

    LIRE LA SUITE :

    http://www.politique-actu.com/philosophe/entretien-secret-alain-juppe-avec-nicolas-sarkozy-manuel-dieguez-plus-grands-philosophes-contemporains/243267/

     


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter