• « L'Allemagne doit s'affranchir de la tutelle de Londres et Washington » par Karl Müller

     

    Willy Wimmer, ex-secrétaire d'Etat au ministère allemand de la Défense, et député CDU/CSU au Bundestag durant de longues années, a écrit un article* très intéressant sur le paysage politique allemand actuel. Voici son message central: Les députés au Bundestag débattent enfin avec beaucoup de sérieux et d'honnêteté de la crise financière et écono­mique mondiale et de ses retombées en Allemagne. Wimmer parle par exemple d'une séance de sa fraction comme d'«un des rares grands moments parlementaires», où «l'un après l'autre» s'est levé pour dire quelque chose et «ce qui a été dit avait du poids.»


    Cependant le débat sur la politique extérieure et de sécurité allemande n'est toujours pas à l'ordre du jour. Wimmer fait remarquer que les diverses fractions peinent désormais à trouver suffisamment de candidats aux commissions et cercles de travail du Bundestag et en conclut: «On ne peut échapper à l'impression que beaucoup, dans ces commissions, et plus encore parmi les autres membres du Parlement, sont devenus des émigrés de l'intérieur pour éviter d'être mêlés à ces nombreuses décisions désagréables car impliquant des guerres et des combats. Si l'on n'a personnellement aucune part à ces domaines, pourtant cruciaux pour notre pays, il est beaucoup plus facile de se rallier aux vues du gouvernement fédéral, liées à l'Alliance (les USA et l'OTAN): on passe à travers en fermant les yeux.»


    Et de fait, l'Allemagne aurait aussi grand tort de suivre la ligne décidée par Londres et Washington pour répondre aux défis posés par la crise économique et financière mondiale. De toute évidence une lutte titanesque se livre en ce moment: l'Allemagne doit-elle renouer avec le modèle continental européen des années d'après-guerre, l'économie sociale de marché, qui a apporté à l'Allemagne et à l'Europe bien-être et paix sociale? Doit-elle enfin prendre honnêtement en compte les réussites et les conquêtes de la RDA et les insérer dans ses projets d'avenir? Ou doit-elle, comme elle le fait depuis 20 ans, choisir le modèle capitaliste anglo-saxon, qui va contre les intérêts du pays et les souhaits de l'Europe?

    http://www.mondialisation.ca/index.php?context=viewArticle&code=M%C3%BCL20090527&articleId=13756


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter