• « Il faut engager un dialogue sans condition avec l'Iran » Abdoulaye Wade, président de la République du Sénégal.

     

    Les États-Unis et les Nations unies gagneraient sûrement à repenser leur approche de la gestion de ce dossier. En tant que musulman très proche de l'Occident, qui a fait l'intermédiaire à la demande de l'Union européenne avec l'Iran, je suis amené à penser qu'il existe une autre voie que celle qui consiste à vouloir imposer des préconditions à l'ouverture des négociations. Pendant plusieurs années, l'Occident a insisté pour que l'Iran déclare qu'il suspend ses efforts d'enrichissement de l'uranium et a fait de cette suspension un préalable au démarrage des discussions. Le Conseil de sécurité a donné à l'Iran jusqu'au 31 août 2006 pour arrêter son programme d'enrichissement, faute de quoi le pays ferait face à des sanctions économiques et diplomatiques.<?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p>

    http://www.lefigaro.fr/debats/20060902.FIG000000386_il_faut_engager_un_dialogue_sans_condition_avec_l_iran.html


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter