• Discours d'OBAMA au CAIRE : de profonds désaccords !

     

    « La doctrine de l'Empire, c'est le triomphe des anti-Lumières » par Jean-Luc Pujo

    Attendue, la prestation américaine au Caire n'a pas déçu. Suffisamment modérée et rassurante pour Israël, elle fut également réconfortante pour les opinions arabes et plus largement musulmanes.

    Pour autant, l'architecture intellectuelle exposée dans ce discours ne peut que nous inquiéter, nous, républicains français, enfants des Lumières.

    La voix de l'Empire dicte un modèle très discutable auquel - depuis maintenant plusieurs années - l'Occident en son entier se prépare à adhérer.

    Nous assistons bel et bien à une véritable guerre intellectuelle et culturelle dont l'issue ne fait plus guère de doute : L'Europe, et plus particulièrement la France, sont appelées à abandonner un type de rapport au religieux, à l'identité, fruit d'une histoire multiséculaire.

    Le modèle imposé par l'Empire tourne le dos à l'Europe des Lumières.

    La place centrale du fait religieux - mieux, la place de Dieu dans l'architecture politique globale - signe, en effet, la fin de notre modèle.

    De la même façon que l'Etat-Nation doit disparaître au sein d'une architecture fédérale rattachée aux Etats-Unis d'Amérique, notre contrat social doit organiser la coexistence de communautés ethnico-culturelle-religieuses, dans le respect total des croyances, des habitus, des pratiques culturelles d'origine au nom du respect de Dieu, transcendance absolue.

    Le relativisme culturel l'emporte ainsi sur l'universalisme. C'est la fin des Lumières.

    Dans cet esprit, la laïcité doit être combattue. Elle apparaît comme un obstacle au respect fondamental des droits religieux, nouvelles pièces maîtresses des droits de l'Homme, ainsi redéfinis par l'Empire.

    Cette architecture culturelle et politique - partagée par l'actuel occupant  de l'Elysée - annonce la fin du modèle français, la fin de la France.

    Devons-nous - républicain français - nous ranger ? Accepter la voie imposée de ce pseudo-progrès ?  Bien sûr que « Non » !

    Nous devons, plus que jamais, porter à nouveau cette espérance supérieure, nous abreuver à la source de la pensée républicaine, à la pensée des Lumières, reconstruire un modèle universaliste - laïc et républicain - qui refuse de distinguer les Hommes en fonction de leur origine ou de leur culture.

    Telle est la voie de l'avenir, la seule, celle d'une humanité toujours plus émancipée au sein d'une démocratie véritable : Réaliser la République universelle !

    ***

    Enfin, nous ne pouvons pas ignorer l'attitude honteuse du chef de l'Etat français.

    En saluant le discours d'Obama, Nicolas Sarkozy commet là un aveu magistral : celui d'un double crime contre la France.

    Crime passé, puisque le discours ainsi salué consacre une position équilibrée au Moyen-Orient, quand Nicolas Sarkozy n'a eu de cesse de critiquer, moquer puis abandonner la riche tradition diplomatique du Quai d'Orsay, en lui reprochant précisément son équilibre qualifié de « discours pro-arabe » ;

    Crime à venir, puisque ce discours est une invite magistrale à abandonner la Laïcité et l'Universalité républicaine, ce dont Nicolas Sarkozy ne s'est jamais caché de vouloir réaliser.

    Nicolas Sarközy de Nagy-Bocsa, nous te voyons, et jamais nous ne pardonnerons ce crime double contre la France.

    Jean-Luc PUJO

    Président des Clubs « Penser la France »

    http://www.penser-la-france.asso.fr/obama_au_caire.pdf


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter