• « Crise financière, Grippe A, Terrorisme : La conjonction diabolique ! » par Jluc Pujo

    « Crise financière, Grippe A, Terrorisme : La conjonction diabolique ! » par Jluc Pujo

    - 2010 : A quoi nous prépare-t-on ?  -

    Nous assistons actuellement à la conjonction de plusieurs phénomènes inquiétants dont le point culminant est annoncé à l'Automne-Hivers 2009-2010 :

    D'une part, nous allons être confrontés à une crise économique et financière aux conséquences sociales et politiques évidentes. Les désordres sociaux qui vont en résulter seront extrêmement importants, susceptibles de créer une crise politique majeure : manifestations, situation de révoltes, actes de violences contre les institutions dans l'Europe entière. 

    D'autre part, nous allons être confrontés à une crise sanitaire historique : la grippe A va contaminer une grande partie de la population notamment en Occident. Cette pandémie va entrainer des mesures de contrôles sanitaires importantes : consignation à domicile, interdiction de regroupements collectifs, lieux publics fermés...

    La conjonction de ces phénomènes ne peut qu'étonner.

    Les motifs invoqués pour justifier la mise en œuvre de politiques de contrôles de plus en plus liberticides ne sont-ils pas - les uns après les autres - discrédités ?

    Ainsi, le risque « terroriste » a été largement utilisé pour exercer ce contrôle social. Il est aujourd'hui largement discrédité depuis les attentats du 11 septembre 2001, dont les causes comme les acteurs désignés font l'objet d'une contestation sérieuse de plus en plus importante.

    Le risque « sanitaire » ne devient-il pas ainsi un nouvel « outil » nécessaire ?

    Tout comme les attentats du 11 septembre 2001, la grippe A est une réalité.

    Mais cette conjonction utile avec les risques de crises politiques majeures ne peut qu'étonner.

    A quoi nous prépare-t-on ?


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter