• Communiqué national des Clubs « Penser la France »

    La diffusion du film «Innocence of muslims » - caricatural et injurieux envers les croyants musulmans du monde entier - ne peut qu’être condamnée.

    D’évidence, le piège recherché par ceux qui attisent volontairement la haine entre musulmans et chrétiens a fonctionné.

    Mais qui a intérêt à dresser les Musulmans contre les Chrétiens ?

    Les clubs « Penser la France » appellent nos concitoyens français musulmans à ne pas tomber dans le piège effroyable qui leur est tendu.

    L’Idéal républicain hérité des Lumières ne peut – une fois de plus – que nous encourager à chercher et trouver les voies d’un universel partagé au-delà des différentes croyances, dans le respect de toutes.

    Les Clubs « Penser la France » se félicitent de l’appel du président du CFCM - Mohammed Moussaoui - en ce sens.

    Paris, le 16 septembre 2012

    Source:

    http://www.politique-actu.com/osons/cherche-dresser-musulmans-contre-chretiens-communique-clubs-penser-france/531154/


    votre commentaire
  • COMMUNIQUE NATIONAL des Clubs « Penser la France »

    Samedi 30 janvier 2010


    Le port de la Burqua de par le monde est un signe - religieux, culturel et politique - fort.

    Les conceptions religieuses, politiques et culturelles qui accompagnent le port de ce vêtement particulier sont contraires aux idées progressistes découlant de l’Idéal des Lumières.

    Aucune femme, aucun homme émancipés ne sauraient – sous aucun prétexte – supporter une telle régression de notre Idéal d’universalité et de progrès.

    Parce que les Clubs « Penser la France » s’inscrivent dans la fidélité à l’Idéal des Lumières - incarné en France par le projet de République Universelle que nous appelons de nos vœux - nous affirmons notre opposition totale au port de la Burqua en France et dans le Monde.

    Les clubs « Penser la France » appellent la représentation nationale à faire preuve de courage et de lucidité pour montrer au Monde l’attachement de la France aux valeurs qui ont fait notre grandeur : l’affirmation d’une certaine idée de la femme et de l’homme émancipés, libérés de tout dogme.

    Les clubs « Penser la France » demandent le vote solennel d’une loi d’interdiction comme un signe fort et utile à adresser au Monde.

     

    Source : http://www.politique-actu.com/actualite/port-burqua-doit-etre-interdit-france-combattu-dans-monde-entier/62587/


    votre commentaire
  • "Election européenne : le refus des Français !"


    - Communiqué des Clubs "Penser la France" -

     

    En refusant de participer à cette élection, les Français ont délivré un double message : ils refusent les politiques libérales qui les plongent dans le désarroi, ils refusent un système organisé de confiscation démocratique.

    Au refus des politiques libérales s'ajoute dorénavant le rejet d'un système.

    La crise politique est donc profonde, grave.

    Tous les mouvements opposés à cette double dérive auraient dû refuser de participer à cette élection. Ils l'ont d'ailleurs très chèrement payé.

    Seuls les libéraux au service du système ont pu se mobiliser.

    Rien d'étonnant alors que l'UMP et les écologistes de Daniel Cohn-Bendit arrivent ainsi en tête : ils sont l'avers et le revers de la même pièce de monnaie libérale. Daniel Cohn-Bendit ayant assuré par une « critique constructive » de tous les traités libéraux, leur succès constant au service d'un système.

    Le très mauvais score du Parti socialiste s'explique largement par la schizophrénie de ce mouvement partagé entre des dirigeants acquis au libéralisme et un électorat de plus en plus réfractaire à ces choix. Le Parti socialiste paye aujourd'hui ses ambigüités et ses contradictions, non encore résolues.

    Le Modem reste certainement l'exemple le plus parfait de cette élection détournée. Si François Bayrou n'a pas su éviter les nombreux pièges qui lui ont été tendus, on ne peut que s'étonner de voir la Démocratie chrétienne, le plus européen des mouvements français,  enregistrer un échec aussi magistral. Ce parti s'est positionné contre les tenants du système libéral et le système sans pitié l'a aussitôt sanctionné.

    Cette élection européenne apparaît doublement significative.

    Elle souligne la prise de conscience des français sur le fait que le système représentatif qui leur est imposé est un piège, duquel les partis politiques actuels ne peuvent les sortir.

    Elle illustre la gravité d'une crise politique prochainement démultipliée par une crise économique et sociale très importante.

    Dans ce contexte, comment ne pas voir que le vote écologique est d'abord un cri du cœur : les français comme les européens disent simplement leur désir de changer cette société au service d'un autre type de développement plus humain.

    Il nous faut donc aujourd'hui ouvrir de nouvelles perspectives, répondre à cette double crise par une double révolution.

    Avec la révolution républicaine, nous pouvons refonder notre démocratie.

    Avec la révolution socialiste, nous devons réaffirmer la priorité de l'humain au sein d'un nouveau type de société.

    Socialisme et République deviennent plus que jamais une priorité.

    Dans ce sens, nous devons travailler - dès aujourd'hui - à construire cette alternative véritable pour les Français.

     


    votre commentaire
  • «  Election européenne du 7 juin 2009 : refuser la mascarade ! »

     

    - Communiqué officiel des clubs Penser La France  -

     

     

    Le 7 juin prochain, les Français sont appelés à désigner leurs représentants au Parlement européen, le mal nommé. Ce parlement ne représente pas la nation européenne qui n’existe pas. Il ne dispose pas plus d’un quelconque pouvoir législatif véritable.

     

    Cette Europe là est l’institutionnalisation d’une idéologie mondialiste - au service d’un type de capitalisme – qui nous mène droit dans le mur.

     

    Nos démocraties nationales sont bafouées. Les principes qui fondent notre contrat social sont foulés au pied par cette Europe imposée aux peuples quand ils la refusent.

     

    Cette Europe là est un coup d’état permanent. Elle se construit jour après jour dans le mensonge.

     

    Tout naturellement, l’ensemble des candidats du 7 juin appelle à sa réforme.

     

    Ceux issus des grandes formations politiques de gauche comme de droite mentent. Ils appuient – reniements après reniements – la mise en œuvre d’un modèle libéral insupportable. Les autres qui la dénoncent sincèrement seront dépourvus de véritables outils pour la refonder entièrement. Piégés, ils deviennent ainsi les faire-valoir d’un système prétendument démocratique.

     

    Les Clubs "Penser La France" appellent à une rupture totale avec cette Europe là.

     

    Nous devons dénoncer cette construction européenne comme processus de destruction de la France, de son modèle républicain.

     

    Aussi, les clubs "Penser La France" appellent l’ensemble des Français à voter blanc lors de ce scrutin européen du 7 juin 2009.

     


    votre commentaire
  •  

    Communiqué des Clubs  « Penser <?xml:namespace prefix = st1 ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:smarttags" /><st1:PersonName w:st="on" ProductID="la France">la France</st1:PersonName> »

     

    Agression d'un jeune Juif : L'insupportable religion du « Plus jamais ça » !

     

    Les responsables politiques, associatifs et religieux se succèdent en pleurs, la mine triste, au chevet d'une famille meurtrie, avec des propos de circonstances qui nous deviennent véritablement insupportables.

    Insupportables, les « plus jamais ça » récités en boucle par des responsables incapables de refonder le contrat social français après avoir détruit le socle Républicain. Insupportables ces responsables qui encouragent le retour du religieux, le respect des différences dans l'affirmation des particularismes culturels... Insupportables ceux qui vantent les minorités en faisant une concurrence dramatique à ceux qui font Nation.

    Et le premier d'entre eux, l'Inconscient de l'Elysée, qui vante le fait religieux comme supérieur à l'Idéal laïc et républicain !

    Ces faits graves - qui demain se renouvelleront, bien sûr, en visant d'autres représentants d'autres communautés - signent l'échec d'une politique : détruire <st1:PersonName w:st="on" ProductID="la République">la République</st1:PersonName>, c'est prendre le risque de voir des particularismes s'affronter jusqu'au sang.

    Toutes nos élites politiques ont milité dans ce sens et viennent aujourd'hui pleurer  au nom d'un leitmotiv  « plus jamais ça » qui résonne alors comme une trahison.

    L'Egalité, au fondement même de <st1:PersonName w:st="on" ProductID="la République">la République</st1:PersonName>, doit être réaffirmée et de nouveau apprise.

    Nous devons plus que jamais militer pour une Révolution Républicaine. Elle demande énergie, courage et peut-être même sacrifice : Mais <st1:PersonName w:st="on" ProductID="la République">la République</st1:PersonName> aujourd'hui abandonnée porte en elle une Vérité que <st1:PersonName w:st="on" ProductID="la France">la France</st1:PersonName> doit redécouvrir et cultiver. D'urgence.

     


    votre commentaire
  •  

    « Municipales 2008 : Une fausse alternance ! »

     

    Le basculement de nombreuses municipalités  de droite vers la gauche caractérise ce scrutin 2008 qui de ce seul point de vue est sans ambiguïté.

    Aux facteurs locaux, les français ont de toute évidence ajouté des considérations nationales, et ce mouvement marque tout autant une volonté de rééquilibrage dans la répartition des pouvoirs qu'une inquiétude sourde.

    L'effet balancier masque ainsi l'essentiel.

    Les français sont inquiets face à l'avenir et renouvelle - une fois de plus - un appel à un changement de politique.

    Ce basculement périodique devient ainsi un piège pour <?xml:namespace prefix = st1 ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:smarttags" /><st1:PersonName w:st="on" ProductID="la Gauche">la Gauche</st1:PersonName> si elle se contente de ce seul paradigme.

    Le socialisme municipal ne peut rien face à un appareil d'Etat - à la structuration nationale et européenne - dont les choix stratégiques économiques, sociaux et politiques engagent le pays.

    Cette élection municipale n'est donc pas une alternance.

    Elle permettra tout au plus la mise en place de laboratoires démocratiques et sociaux.

    Il faut donc aujourd'hui travailler à faire émerger une véritable force de gauche mariant socialisme et république.

    Elle seule pourra préparer <st1:PersonName w:st="on" ProductID="la France">la France</st1:PersonName> à entrer dans un XXIéme siècle car notre avenir repose bel et bien sur notre capacité à organiser une société plus humaine et plus solidaire.

    D'ores et déjà, la compétition mondiale se joue et se jouera sur la qualité de l'humain.

     

    Jean-luc PUJO

    Prd des Clubs "Penser la France"

     


    votre commentaire
  •  

    2008. <?xml:namespace prefix = st1 ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:smarttags" /><st1:PersonName w:st="on" ProductID="La France">La France</st1:PersonName> est en nous.

    Au regard du Monde, le rêve enfoui se régénère.

    "La France"... 

     

    « Ah ! quelle vie ! quelle fraîcheur, quelle gaîté !

    <st1:PersonName w:st="on" ProductID="La France">La France</st1:PersonName> court les bois et court sous les pommiers.

    Hé ! Dieu ! quelle souplesse et quelle agilité !

    <st1:PersonName w:st="on" ProductID="La France">La France</st1:PersonName> court les airs et court les pigeonniers.

    Quelle fougue de voir, quel désir de monter !

    <st1:PersonName w:st="on" ProductID="La France">La France</st1:PersonName> court le ciel, est-ce un paradisier ?

    Quelle joie de sonder l'abîme et d'exister !

    De tout l'esprit du Monde elle est seule hantée.

    Quelle âme, quel amour, quel feu, quelle clarté !

    <st1:PersonName w:st="on" ProductID="La France">La France</st1:PersonName> court l'espace et court l'éternité. »

     

    Paul FORT - « Ballades françaises »

     

    Un jour, bientôt, il faudra reconstruire : <st1:PersonName w:st="on" ProductID="la R←publique">la République</st1:PersonName>, <st1:PersonName w:st="on" ProductID="la La￯que">la Laïque</st1:PersonName>, <st1:PersonName w:st="on" ProductID="la Sociale.">la Sociale.</st1:PersonName>

    <st1:PersonName w:st="on" ProductID="la Sociale."></st1:PersonName>Pour ce grand jour, tenons-nous prêts !

    Et à tous ! Bonne année !

     

    Jean-Luc PUJO

    Président des Clubs « Penser <st1:PersonName w:st="on" ProductID="La France">la France</st1:PersonName> »


    votre commentaire
  • Communiqué des CLUBS « Penser <?xml:namespace prefix = st1 ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:smarttags" /><st1:PersonName ProductID="la France" w:st="on">la France</st1:PersonName> »

    <st1:PersonName ProductID="La Fin" w:st="on">La Fin</st1:PersonName> de l' « Esprit public » en France !

    Jean-Paul Bolufer, directeur de cabinet de la ministre du Logement Christine Boutin est contraint à la démission suite aux révélations sur son mini-loyer.

    Informé des pratiques courantes sur PARIS, M. BOLUFER n'a jamais estimé choquante sa situation et s'offusque même du scandale provoqué et de la sanction dont il est frappé : « Je ne suis pas le seul » s'apprête-t-il à dire.

    Quand les élites administratives côtoient les élites financières et du show-biz où le luxe et l'argent commandent tout, alors - Oui ! - l'Esprit public républicain est en danger.

     

    Loin d'être anecdotique, cet épisode - car ce « petit homme » est de bonne foi - agit comme un révélateur de notre époque. Basse époque.

     

    Il est temps de voter SAINT JUST ou ROBESPIERRE !

     

    Alors, vraiment - Oui ! - le Cirque n'a que trop duré.

     


    votre commentaire
  • Communiqué des Clubs « Penser la France »

    « De la haute trahison »

    Le traité européen adopté par le dernier sommet européen consacre la victoire d'une droite mondiale et libérale que nous n'avons eu de cesse de dénoncer durant la campagne présidentielle.

    Cette adoption n'est en rien une surprise. Elle annonce une série de mauvais coups portés à notre contrat social français comme à l'esprit même de nos institutions.

    En refusant de soumettre ce texte à référendum, Nicolas Sarkozy de Nagy Bocsa, entend imposer des choix qui préparent la fin de la France.

    Les Français vont ainsi s'apercevoir qu'ils ont installé à l'Elysée un simple gouverneur de province.

    C'est à nous - dès aujourd'hui - à relever l'ensemble des reniements à la France, à instruire les français à ce manquement magistral au respect de la souveraineté nationale.

    Ce traité ainsi adopté est le signe avant-coureur de l'échec d'un Homme comme des forces internationales qui le soutiennent.

    Eduquons les français, éduquons-nous à la résistance républicaine !


    votre commentaire
  • <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p> 

    « Pour que vive notre démocratie,

    Que respire la France ! »

    <o:p></o:p>

    La concentration des pouvoirs  exécutif, législatif et judiciaire dans les mains de quelques Hommes servant les mêmes intérêts financiers ne peut que nous inquiéter.

    Dans le souci de voir émerger une démocratie plus vivante, tempérée, les Clubs « Penser la France » vous encouragent à voter pour les candidats les mieux placés pour battre les candidats de l'UMP.

    Votez pour les candidats du MODEM de F. BAYROU !

    Votez pour les candidats de la Gauche Unie : PS, MRC, PRG !

    Tel est aujourd'hui notre devoir pour limiter la concentration de tous les pouvoirs.

    « Pour que vive notre démocratie,

    Que respire la France ! »

     


    votre commentaire
  • « Ségolène ROYAL peut gagner le 6 mai »

    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p>

    Le résultat de Ségolène ROYAL doit être salué. Il est un des scores les plus élevés de la Gauche depuis des années.

    Par ses mérites, son courage et sa pugnacité, Ségolène ROYAL a réussi à imposer sa personnalité et devenir ainsi une femme que les français ont eu du plaisir à découvrir et à apprécier.

    Le vote historique en sa faveur a suscité un appel sans précédent - de l'ensemble des partis de gauche - pour rejoindre son combat au deuxième tour pour battre cette droite américaine, une droite libérale extrême.

    Nous devons relever ce défi pour donner à la France une victoire sans ambiguïté.

    Parce que nous ne voulons pas de ce modèle américain importé !

    Parce que nous voulons un véritable changement, porteur de justice sociale et de progrès.

    <o:p> </o:p>La victoire a ses conditions :

    1 - Rassembler toute les forces sociales et de progrès dans le pays ;

    2 - Expliquer et réexpliquer le projet de «  La France Présidente  »  - les 7 piliers - garant d'un changement véritable au service d'un nouveau projet pour la France : « Plus juste, la France sera plus forte ».

    3 - Dénoncer le projet de SARKOZY, un projet anti-social, un projet contre la France, un projet de destruction du contrat social et républicain français.

    La victoire de Ségolène ROYAL est possible.

    Face au danger du projet de Nicolas SARKOZY, projet ultralibéral, anti-social, atlantiste et pro-américain, nous devons expliquer à tous les français, que la France mérite mieux comme destinée !

    Cette victoire dépend de nous. Elle dépend de la force de l'élan qui est en train de monter !

    Pour la France, pour la victoire du 6 mai !
    TOUS Mobilisés !!


    votre commentaire
  • "Nous dénonçons l'Appel à manifester contre l'ordonnance du juge BRUGIERE"


    La Communauté Rwandaise de France appelle à une manifestation - samedi 9 décembre prochain - contre l'ordonnance du juge Brugière qui affirme « un lien de cause à effet entre la mort du président Habyarimana et le génocide des Tutsi au Rwanda en 1994 ».



    Le drame du Rwanda et le génocide des Tutsis nous touchent tous, mais nous ne participerons pas à cette manifestation.


    Dirigée contre un juge pour en dénoncer le travail, elle est malvenue et insupportable.


    De quoi a-t-on peur ? De quelle Vérité ?



    Nous sommes bien sûr solidaire du peuple Rwandais notamment dans sa démarche de vérité et de réconciliation nationale, mais les accusations portées contre la France  sont inacceptables comme tous les amalgames douteux.


    C'est dans cet esprit que les Clubs « Penser La France » veulent dire leur soutien  au travail du Juge Brugière et appelle tous les « bons esprits » à plus de réflexions sur un drame extrêmement complexe aux dimensions internationales souvent ignorées.


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique