• Certus odor dictaturae

    Lettre ouverte aux Français juifs de mon pays

     

    " Toute société dans laquelle la garantie des droits n'est pas assurée, ni la séparation des pouvoirs déterminée, n'a point de Constitution ". Déclaration des droits de l'homme et du citoyen

    Le texte que je mets en ligne ce 1er septembre et celui qui suivra le 7 septembre ont été rédigés au cours de la trêve estivale, bien avant que Maurice Szafran dans Marianne, aussitôt soutenu avec vigueur par Jean Daniel eussent, pour la première fois en France, soulevé la question de fond de la légitimité idéologique du CRIF, dont on sait qu'il voudrait valider le principe de la double identité politique des juifs dans notre pays en ce sens qu'ils jouiraient de la liberté souveraine de défendre corps et âme les intérêts nationaux d'un Etat étranger, serait-ce au détriment de ceux de la France sur la scène internationale.

    En juillet, ma réflexion aurait paru sacrilège. Je suis heureux qu'elle ne le soit plus après la ferme condamnation, sous la plume de Jean Daniel, d'un "judéocentrisme obsessionnel et névrotique". Mais mon acquittement me renvoie devant une seconde juridiction, celle de ma théopolitique. Depuis huit ans, je tente sur ce site de soumettre les mythes religieux à une anthropologie critique du sacré dont le Quai d'Orsay feint maintenant d'adopter le principe, mais sans en connaître les méthodes et les sacrilèges.

    Dans les deux textes rédigés cet été, on verra comment MM. Szafran et Daniel me rendent l'immense service de me faciliter l'exposé d'un élargissement anthropologique du champ de leur réflexion mise à l'école d'une analyse de la dichotomie psychique de l'ordre des Jésuites. Le parallélisme entre la fécondité culturelle et philosophique de la judéité française et des jésuites français - tous deux sont à l'origine de la Révolution française de 1789 - ouvre l'anthropologie critique à la pesée de la dichotomie cérébrale d'une espèce scindée entre la terre et le songe.

    Il me semble que ce débat n'accédera à sa problématique qu'à se donner l'histoire de France pour assise.

    Lire la suite :

    http://pagesperso-orange.fr/aline.dedieguez/tstmagic/1024/tstmagic/actualite/fofana1

     


    votre commentaire
  • « Crise financière, Grippe A, Terrorisme : La conjonction diabolique ! » par Jluc Pujo

    - 2010 : A quoi nous prépare-t-on ?  -

    Nous assistons actuellement à la conjonction de plusieurs phénomènes inquiétants dont le point culminant est annoncé à l'Automne-Hivers 2009-2010 :

    D'une part, nous allons être confrontés à une crise économique et financière aux conséquences sociales et politiques évidentes. Les désordres sociaux qui vont en résulter seront extrêmement importants, susceptibles de créer une crise politique majeure : manifestations, situation de révoltes, actes de violences contre les institutions dans l'Europe entière. 

    D'autre part, nous allons être confrontés à une crise sanitaire historique : la grippe A va contaminer une grande partie de la population notamment en Occident. Cette pandémie va entrainer des mesures de contrôles sanitaires importantes : consignation à domicile, interdiction de regroupements collectifs, lieux publics fermés...

    La conjonction de ces phénomènes ne peut qu'étonner.

    Les motifs invoqués pour justifier la mise en œuvre de politiques de contrôles de plus en plus liberticides ne sont-ils pas - les uns après les autres - discrédités ?

    Ainsi, le risque « terroriste » a été largement utilisé pour exercer ce contrôle social. Il est aujourd'hui largement discrédité depuis les attentats du 11 septembre 2001, dont les causes comme les acteurs désignés font l'objet d'une contestation sérieuse de plus en plus importante.

    Le risque « sanitaire » ne devient-il pas ainsi un nouvel « outil » nécessaire ?

    Tout comme les attentats du 11 septembre 2001, la grippe A est une réalité.

    Mais cette conjonction utile avec les risques de crises politiques majeures ne peut qu'étonner.

    A quoi nous prépare-t-on ?

     


    votre commentaire
  • Fondation CARTIER pour l'ART Contemporain...A découvrir, à visiter !

    (Paris)

    http://fondation.cartier.com/?_lang=fr&small=0

     


    votre commentaire
  • « Certifié ridicule » par Catherine MILLET


    Alors qu'on espérait, neuf ans après l'exposition Présumés innocents, que Henry-Claude Cousseau, alors directeur du musée où elle avait eu lieu, le CAPC de Bordeaux, et les commissaires qui l'avaient organisée, Marie-Laure Bernadac et Stéphanie Moisdon-Trembley, bénéficieraient du non-lieu sollicité par le procureur de la République, les voilà renvoyés devant le tribunal correctionnel. Les juges d'instruction, Jean-Louis Croizier et Marie-Noëlle Billaud, gardiens d'airain du désormais célèbre amendement Jolibois (communément connu sous le nom de « loi scélérate »), ont retenu contre eux les accusations de « diffusion de l'image d'un mineur présentant un caractère pornographique » et de « diffusion de message violent, pornographique ou contraire à la dignité, accessible à un mineur ». Le procès devrait se tenir dans l'année. Les accusés risquent jusqu'à trois ans d'emprisonnement et 75 000 € d'amende.

    L'un des deux plaignants s'est désisté ; quarante-cinq personnes sur quarante-sept qui avaient accompagné les groupes d'enfants dans leur visite de l'exposition, interrogées par la police, ont témoigné de leur satisfaction contre deux seulement manifestant de la réprobation ; le rectorat a rendu compte des appréciations positives des chefs d'établissement scolaire ; le responsable de la surveillance du musée a déclaré qu'aucun mineur n'avait pu avoir accès aux œuvres litigieuses du fait d'un parcours balisé et de la surveillance exercée à cet effet ; enfin, les artistes sont tous connus et représentés dans des institutions publiques.

    Lire la suite :

    http://www.art-press.fr/index.php?v=Xedit

    Art et Justice : Catherine Millet nous livre là une pièce supplémentaire d'un procès multiséculaire. Quand la justice sanctionne l'Art contemporain, quoiqu'on en dise, c'est le signe d'un dérèglement profond, politique et culturel (NDLR des Clubs).


    votre commentaire
  • « Réflexions sur les évènements internationaux de l'été »

    Trois évènements majeurs survenus cet été pourraient changer le cours de l'Histoire : un timide réveil de l'Europe, le débarquement de la question du statut et de l'avenir d'Israël sur la planète de la justice internationale et une mutation de la philosophie de la santé qui conduirait à l'extermination systématique des vieillards démunis - à moins qu'une grâce spéciale ne soit réservée aux maladies chroniques et relativement peu coûteuses. L'inaccomplissement et même l'échec provisoire de cette philosophie du coût des pauvres laisseront une tache indélébile dans l'histoire de l'immoralité du monde : la civilisation des droits de l'homme ne refermera jamais cette cicatrice.

    1 - Ballon d'essai ou déplacement du front de la bataille?

    L'Europe des servitudes enrubannées aurait-elle pris au cours de l'été un tournant tellement décisif qu'il serait permis à la civilisation occidentale en livrée de changer de parure et de tenter de porter remède à la satellisation inexorable dont elle se veut la victime depuis 1945 ? Est-il possible d'espérer que les grands couturiers de la mise sous tutelle militaire du Vieux Monde depuis 1949 révolutionneront la mode cet automne et rendront soudainement caduque le prêt-à-porter de leur vassalité ou s'agit-il seulement d'une volonté d'infléchissement passagère de l'habillage de la valetaille - donc de l'attente de quelque gâterie ou d'une caresse plus appuyée du maître d'outre-Atlantique?

    Le 8 août, MM. Bernard Kouchner et Pierre Lellouche - tout récemment nommé "Secrétaire d'Etat chargé des affaires européennes", c'est-à-dire élevé au grade d'une sorte de Ministre français des affaires étrangères sous le dais percé du Vieux Monde - signaient tous deux dans Le Monde un article avantageusement paré du titre "L'Europe stratégique est née en Géorgie". On pouvait y lire que les accords signés en grande pompe à Moscou un an auparavant entre la Russie et la France tranchaient avec "la longue impuissance européenne" - celle, censée désormais révolue, qui avait permis à l'Amérique de "remporter la victoire sur le plan diplomatique à Dayton". Enfin, on allait se donner l'ambition d'"agir au lieu de subir" sous les plis d'un drapeau étranger, enfin on allait commencer "d'exister politiquement et stratégiquement" dans le vent de l'histoire, enfin on allait brandir les banderoles, oriflammes et fanions "du grand partenariat européen proposé par le Président de la République".

    Lire la suite :

    http://pagesperso-orange.fr/aline.dedieguez/tstmagic/1024/tstmagic/defis_europe/ete.htm


    votre commentaire
  • TEDGlobal is not a typical conference. In fact, it may be quite unlike anything you've experienced before. Whether you're attending for the first time or returning for a new injection of ideas, here's how to get the most out of TEDGlobal 2009.

    http://conferences.ted.com/TEDGlobal2009/plan_your_ted/


    votre commentaire
  • Selon l'ancien secrétaire américain à la Sécurité intérieure, Tom Ridge, l'administration de George W. Bush aurait tenté d'instrumentaliser la lutte contre le terrorisme.

    Dans un livre qui doit être publié au début de septembre, M. Ridge révèle que des collaborateurs du président George Bush l'ont mis sous pression, mais en vain, pour qu'il augmente le niveau d'alerte terroriste en vue des élections présidentielles de 2004.

    Il affirme que Donald Rumsfeld, qui était alors secrétaire à la Défense, et John Ashcroft, secrétaire à la Justice de l'époque, l'ont pressé d'élever le niveau de la menace, représenté par différentes couleurs.

    Dans des extraits du livre The Test of Our Times: America Under Siege... And How We Can Be Safe Again, qui ont été diffusés par son éditeur Thomas Dunne Books, Tom Ridge écrit qu'il a refusé d'obtempérer à cette demande.

    http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2009/08/20/007-ridge-alerte-livre.shtml

     


    votre commentaire
  • Le chef du gouvernement israélien, Benyamin Nétanyahou, a mis à profit la réunion du conseil des ministres, dimanche 23 août, pour exiger des autorités suédoises qu'elles condamnent l'article publié le 17 août par le quotidien tabloïd Aftonbladet, affirmant que l'armée israélienne a couvert un trafic d'organes humains prélevés sur le corps de Palestiniens.

    Le journal précisait que la découverte de ce trafic (qui remonterait à 1992) serait liée à l'arrestation récente, à New York, de plusieurs juifs membres d'une organisation mafieuse, coupables, notamment, de trafic d'organes humains.

    L'affaire a fait grand bruit en Israël, à la fois parce que les relations israélo-suédoises sont difficiles - Stockholm est accusé de prendre systématiquement parti pour les Palestiniens - et parce que ce type d'accusation est vite assimilé à de l'antisémitisme.

    Toujours aussi peu diplomate, le ministre israélien des affaires étrangères, Avigdor Lieberman, a estimé que le refus d'intervenir du gouvernement suédois - au nom de la liberté de la presse - rappelait "la non-intervention de la Suède pendant la seconde guerre mondiale". Sous-entendu son silence concernant l'Holocauste.

    http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2009/08/24/un-journal-suedois-accuse-l-armee-israelienne-de-trafic-d-organes-de-palestiniens_1231333_3218.html


    votre commentaire
  • En Allemagne une polémique a éclaté à propos d'une distinction honorifique accordée à une avocate juive israélienne résidant en Allemagne. L'auteur Ralph Giordano, juif lui aussi, est fermement opposé à la distinction remise à la juriste Felicia Langer. Elle serait une ennemie d'Israël.

    Giordano (86) a appelé le Président Horst Köhler à revenir sur l'attribution de la Croix du Mérite de la République Fédérale. Sa lettre a été rendue publique mardi dernier. L'écrivain avait lui-même été honoré de cet ordre. Il menace à présent de rendre sa Croix du Mérite ainsi qu'une autre haute distinction allemande.

    Langer est engagée depuis des décennies en faveur des droits des prisonniers palestiniens dans les territoires occupés par Israël. Selon Giordano, elle nourrirait aussi des sympathies pour le mouvement radical islamiste du Hamas et pour le régime islamiste iranien. En Israël également, la distinction allemande à Langer (78) suscite des critiques.

    Felicia Langer est lauréate du Prix Nobel alternatif. Elle est membre du comité de parrainage du Tribunal Russell sur la Palestine dont le début des travaux a été présenté le 4 mars 2009. Elle est l'auteur de : Avocate israélienne, je témoigne, Éditions sociales, 1975

    Vous pouvez consulter cet article ici : http://amman.web-log.nl/amman/2009/...
    Traduction du néerlandais : Marie Meert

    Voir le site INFO PALESTINE : http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=7011&var_recherche=+felicia+langer


    votre commentaire
  • Grand évènement littéraire, le salon du « Livre de la Fraternité »

    SAMEDI 8 août 2009

    Dans le prestigieux CHATEAU LA SABINE

    Saint Laurent de la Cabrerisse (11220) près de Narbonne.

    Des cafés littéraires et un spectacle animeront la journée.

    Sont annoncés les interventions de Charles Porset, Professeur à la Sorbonne, sur le « siècle des lumières » et Philippe Hammel, Directeur du Cirdoc, sur « Lou paratge, prémices de la Laïcité ».
    Un spectacle musical - « La chanson de la croisade » - clôturera le Salon Littéraire.

    Inscriptions : jeantuffou@hotmail.com

    Téléphone : 06 62 65 21 12.

    Organisation : Association Riquet 3000 et Le Château La Sabine

    Jean-Luc PUJO dédicacera son roman politique "De la France - Les chemins de terre" - http://delafrance.blogg.org


    votre commentaire
  • ASSOCIATION NATIONALE POUR UNE CONSTITUANTE

    VIVE LA SOUVERAINETE POPULAIRE !

    Trouvez-vous que les élus sont aujourd'hui réellement représentatifs des citoyens ?

    Trouvez-vous admissible qu'une seule personne, le Président de la République, puisse avoir un pouvoir absolu sans être aucunement responsable de ses actes devant le peuple ?

    Trouvez-vous donc que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

    Contre une vie publique fossilisée, Si vous voulez des élections générales, Si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée, Si vous pensez que vous n'êtes pas représentés, Si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d'Etat contre le vote NON au T.C.E

    REJOIGNEZ L'ASSOCIATION POUR UNE CONSTITUANTE !

     

    Voir le site :

    http://www.pouruneconstituante.fr/spip/


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires