•  

    Le premier ministre du Québec : "Il faut protéger notre culture"

     

    Le premier ministre français, François Fillon, devait arriver, jeudi 3 juillet à Québec, après un bref détour par Ottawa, pour l'ouverture des cérémonies marquant le 400e anniversaire de la fondation de la ville par Samuel de Champlain. <?xml:namespace prefix = st1 ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:smarttags" /><st1:PersonName w:st="on" ProductID="La France">La France</st1:PersonName> et le Québec préparent un accord sur la mobilité de la main-d'oeuvre tandis que l'Union européenne et le Canada vont lancer des négociations sur un partenariat de libre-échange.

    Paris et Québec entretiennent des relations que vous qualifiez de "matures". Cette maturité est-elle liée à un apaisement entre le Québec et Ottawa ?

    Ce sont deux choses indépendantes. Cette maturité prend racine dans ce que <st1:PersonName w:st="on" ProductID="La France">la France</st1:PersonName> et le Québec font ensemble, dans tous les domaines. Cette relation profonde, qui n'a jamais été aussi bonne, n'est pas exclusive : on ne s'offusque pas du tout des relations entre <st1:PersonName w:st="on" ProductID="La France">la France</st1:PersonName> et le Canada.

    Deux projets importants sont en marche. L'un est une entente bilatérale entre <st1:PersonName w:st="on" ProductID="La France">la France</st1:PersonName> et le Québec sur la mobilité professionnelle et la reconnaissance des qualifications : on signera un accord cadre début octobre, lors de la visite de Nicolas Sarkozy à Québec, juste avant le sommet de la francophonie. Une douzaine de professions devraient être prêtes à conclure cet accord d'ici là. Cette entente spécifique sera une première mondiale, à porter au crédit de deux sociétés francophones.

    L'autre projet concerne l'UE et le Canada, qui devraient annoncer, à l'issue de leur prochain sommet organisé aussi à Québec début octobre, l'ouverture de négociations sur un accord transatlantique de partenariat. <st1:PersonName w:st="on" ProductID="La France">La France</st1:PersonName> et le Québec sont en première ligne et en seront les premiers bénéficiaires.

     

    http://www.lemonde.fr/international/article/2008/07/01/le-premier-ministre-du-quebec-il-faut-proteger-notre-culture_1064918_3210.html#ens_id=1065023


    votre commentaire