•  

    LETTRES A <?xml:namespace prefix = st1 ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:smarttags" /><st1:PersonName w:st="on" ProductID="LA GENERATION DE">LA GENERATION DE</st1:PersonName> <st1:PersonName w:st="on" ProductID="LA LIBERTE">LA LIBERTE</st1:PersonName>

    <st1:PersonName w:st="on" ProductID="LA LIBERTE"></st1:PersonName> 

    <st1:PersonName w:st="on" ProductID="LA LIBERTE"></st1:PersonName>XXVII - L'or des idoles

     

    1 - L'apprentissage d'un regard de l'extérieur sur le cerveau simiohumain

     

    Les Anciens ne se disaient pas prédestinés à titre individuel et par tel ou tel de leur dieu à convaincre leurs congénères de l'urgente nécessité d'accueillir à bras ouverts la nouvelle inouïe selon laquelle des bienfaits allaient tomber en pluie sur toute la terre alors habitée, mais à la condition expresse qu'ils s'astreindraient à consommer du matin au soir le pain bénit de la "Liberté ". Et pourtant, la mythologie antique et la moderne convergent étroitement, puisque Calvin avait trois siècles d'avance sur la politique actuelle d'une rédemption démocratique de l'univers que <st1:PersonName w:st="on" ProductID="la Révolution">la Révolution</st1:PersonName> française n'allait inaugurer qu'en 1789 et qui a été fidèlement copiée par celle de 1917. Du coup, la vocation à la fois religieuse et impériale de l'Amérique s'est armée d'un évangélisme fondé sur l'hégémonie eschatologique d'un royaume mondial du Bien dont la démocratie a longtemps tenu le sceptre d'une main ferme, mais devenue de plus en plus tremblante au cours des dernières décennies.

    C'est donc que seul le mode d'association des rédempteurs du monde et des fondateurs des empires peut changer au gré des siècles et des lieux, mais non la finalité politique commune à ces jumeaux. Certes, le calviniste du Nouveau Monde ne donne pas ses ordres au troupeau de ses brebis avec la rudesse de langage et de ton du centurion romain, mais l'autorité enveloppée dans les langes de l'évangélisme démocratique n'en est que plus sévère, puisque sa légitimité trompeusement souriante s'enracine en réalité dans la mythologie d'une grâce politique tenue pour innée et reçue pour aussi impérieuse dans l'ordre du salut qu'un théorème d'Euclide dans la géométrie à trois dimensions.

    Lire la suite :

    http://pagesperso-orange.fr/aline.dedieguez/tstmagic/1024/tstmagic/europolitique/generation27.htm


    votre commentaire
  •  

     

    Où va la société palestinienne ?

     

    Lundi 26 mai 2008 à 18h

     

    Institut du Monde Arabe,

    75005 Paris

     

    Inscription : res-publica@wanadoo.fr 

     

    Avec la participation de : Leila Chahid, ancienne représentante de l'OLP en France ; Khaled Hroub, spécialiste anglais du Hamas, directeur du Cambridge Arab Media Project, université de Cambridge ; Abd El Jawad, ancien député de Cisjordanie, indépendant ; Jean-François Legrain, chercheur au CNRS, Lyon ; Elias Sanbar, ambassadeur de l'OLP à l'Unesco ; Raji Sourani, responsable du Centre palestinien pour les droits de l'homme à Gaza ; Jean-Pierre Chevènement, président de <?xml:namespace prefix = st1 ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:smarttags" /><st1:PersonName w:st="on" ProductID="la Fondation Res">la Fondation Res</st1:PersonName> Publica

     

    http://www.fondation-res-publica.org/Ou-va-la-societe-palestinienne-_a287.html

    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p>

    votre commentaire
  •  

    Banquet républicain de Gauche Avenir, à Choisy le Roi, le lundi 5 mai 2008.

     

    La gauche est solidement installée dans le paysage local mais elle ne peut oublier qu'elle a échoué à trois reprises à conquérir le pouvoir d'Etat, à l'occasion des élections présidentielles de 1995, 2002 et 2007. Cette incapacité est-elle rédhibitoire ?

     

    I - La gauche est placée devant un grand défi : la conquête du pouvoir d'Etat.

     

    1. La politique engagée par Nicolas Sarkozy répond à un dessein illusoire : celui d'adapter <?xml:namespace prefix = st1 ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:smarttags" /><st1:PersonName w:st="on" ProductID="la France">la France</st1:PersonName> à la mondialisation

     

    L'abaissement du coût du travail est une impasse pour <st1:PersonName w:st="on" ProductID="la France">la France</st1:PersonName> comme pour l'Europe. Ce n'est pas de cette manière que nous restaurerons notre compétitivité face à <st1:PersonName w:st="on" ProductID="la Chine">la Chine</st1:PersonName> , l'Inde, etc. On nous donne la politique allemande en exemple. Cette politique de compression des coûts s'exerce au détriment des autres pays européens. Elle est de plus en plus rejetée en Allemagne. La politique de Nicolas Sarkozy ne prépare pas l'avenir. Elle tue la croissance. Elle ruine la solidarité. Elle ne répond pas à l'exigence d'un effort partagé.

     

    http://www.chevenement.fr/Un-nouveau-depart-pour-la-gauche_a610.html?PHPSESSID=76f830df1e5e2b6ac3fa05b68ca0a630


    votre commentaire
  •  

    LETTRES A <?xml:namespace prefix = st1 ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:smarttags" /><st1:PersonName ProductID="LA GENERATION DE" w:st="on">LA GENERATION DE</st1:PersonName> <st1:PersonName ProductID="LA LIBERTE" w:st="on">LA LIBERTE</st1:PersonName>

    <st1:PersonName ProductID="LA LIBERTE" w:st="on"></st1:PersonName> 

    <st1:PersonName ProductID="LA LIBERTE" w:st="on"></st1:PersonName>XXVI - L'inconscient théologique  respectif de l'Europe et de l'Amérique

     

    1 - L'empire théologique américano-calviniste

     

    Pourquoi <st1:PersonName ProductID="la France" w:st="on">la France</st1:PersonName> de la raison, qui avait servi de moteur cérébral au Vieux Continent depuis le XVIe siècle est-elle demeurée les bras croisés, pourquoi n'a-t-elle pas accouché de la pensée critique qui aurait ensemencé les premiers arpents du IIIè millénaire, pourquoi n'a-t-elle pas armé le monde d'une connaissance anthropologique des secrets théologiques des empires? La clé d'une science des arcanes psychobiologiques du sacré était pourtant à portée de main des fils du Discours de la méthode. Mais les esprits étaient occupés ailleurs : tout le monde assistait passivement au spectacle de l'assujettissement d'une antique civilisation à une démocratie mythique, tout le monde observait que la candidature des nations du Vieux Monde à leur entrée dans l'Alliance atlantique les vassalisait d'avance : elles n'étaient autorisées à signer le Traité de Rome de 1950 qu'après avoir obtenu au préalable leur mise sous le joug militaire de l'empire de l'OTAN.

    Mais pourquoi demandaient-elles leur asservissement à cor et à cri, sinon parce qu'elles voulaient participer de la pastorale et de la catéchèse d'un empire de la grâce? La démocratie mondiale était devenue le nouveau royaume du salut.

    Aussi l'étude anthropologique approfondie de la boîte osseuse du simianthrope dichotomisé à l'échelle planétaire par Calvin doit-elle se fonder sur l'examen et la pesée critique des relations, schizoïdes à leur tour, que <st1:PersonName ProductID="la France" w:st="on">la France</st1:PersonName> entretient désormais avec les représentants officiels de la démocratie bénédictionnelle américaine. Seule la connaissance expérimentale de l'histoire du basculement de l'Europe dans la parole rédemptrice américaine conduira les simianthropologues français de demain sur le chemin des derniers secrets de fabrication de la machine sotériologique à décapiter la civilisation.

     

    Suite :

    http://pagesperso-orange.fr/aline.dedieguez/tstmagic/1024/tstmagic/europolitique/generation26.htm

    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p>

    votre commentaire
  •  

    Il ne s'écoule plus un jour sans que la police n'apporte la preuve de l'efficacité de ses fichiers. Le 11 avril 2008, la cour d'assises du Gard a condamné un ancien pompier à la réclusion criminelle à perpétuité pour le viol et le meurtre, en 1987, d'une lycéenne de 16 ans. L'homme a été confondu par son empreinte ADN prélevée dix-neuf ans après les faits et comparée à celles, archivées, qui avaient été trouvées sur sa jeune victime.

    Pour les policiers, l'ADN est un précieux auxiliaire pour traquer les criminels - ou pour innocenter une personne. Mais depuis 2003, le prélèvement d'ADN a été généralisé à la quasi-totalité des délits. Et les récalcitrants s'exposent à des poursuites en cas de refus. Résultat : près de 30 000 empreintes s'ajoutent chaque mois, faisant naître des inquiétudes.

    A quelques jours d'intervalle, les fichiers de police et de gendarmerie se sont trouvés au coeur de vifs débats. Le 22 avril, la ministre de l'intérieur, Michèle Alliot-Marie, a décidé la mise en sommeil, puis la modification du logiciel Ardoise destiné à alimenter les fichiers de police. Alertées sur la présence de mentions telles que "homosexuel", "permanent syndical" ou "SDF", des associations avaient saisi <?xml:namespace prefix = st1 ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:smarttags" /><st1:PersonName ProductID="la Commission" w:st="on">la Commission</st1:PersonName> nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) et <st1:PersonName ProductID="la Haute" w:st="on">la Haute</st1:PersonName> autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité (Halde).

     

    http://www.lemonde.fr/societe/article/2008/05/05/securite-des-citoyens-de-plus-en-plus-fiches_1041307_3224.html?xtor=RSS-3224


    votre commentaire