• Colombey-les-Deux-Eglises, le jeudi 9 novembre 2006.


    Amiral,
    Chère Madame de Boissieu, (...)
    Mesdames et messieurs,

    Plus le temps passe, plus la figure du Général de GAULLE grandit. Il domine notre histoire. Il a incarné la France dans ce qu'elle a de meilleur. Son message moral et politique -et en cela surtout il est unique- nous offre la plupart des clés de notre avenir.<?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p> 

    Lire le discours : http://www.elysee.fr/elysee/elysee.fr/francais/interventions/discours_et_declarations/2006/novembre/discours_du_president_de_la_republique_lors_de_la_pose_de_la_premiere_pierre_du_memorial_charles-de-gaulle.65494.html


    votre commentaire
  •  


    Le critère du succès de mon mandat sera celui-ci : je veux qu'à son terme, les jeunes se disent : « si nous le voulons, notre vie sera meilleure que celle de nos parents ».


    Comment vivez-vous cette campagne, coincé entre DSK, le social-démocrate, et Ségolène Royal, la madone des sondages ?Je suis à l'aise parce que je suis, moi, tout simplement socialiste. De plus en plus de militants soutiennent ma candidature parce que je suis le seul à revendiquer clairement le socialisme et le rassemblement de la gauche. Les lignes sont en train de bouger !


    Estimez-vous être le meilleur rassembleur de la gauche ?  Je le pense. On ne rassemblera pas la gauche sur l'idée, défendue par mes deux camarades, que l'on va « dynamiter » les universités en les privatisant ou en prônant l'« encadrement militaire » des jeunes. Ce qui unit la gauche, ce sont des positions de gauche, efficaces et solidaires : l'amélioration du pouvoir d'achat et du logement, la lutte contre les délocalisations, la laïcité, les services publics, la République parlementaire nouvelle, l'Europe sociale, l'écologie active. C'est le chemin que je propose pour 2007.

    Lire la suite : http://www.laurent-fabius.net/article779.html

    votre commentaire


  • Voir le site de Placide : http://www.leplacide.com


    votre commentaire
  •  


    "La sécurité du Moyen Orient et le jeu des puissances"


    Lundi 20 novembre 2006  à 18h
    Maison de la Chimie - 75007 Paris


    Avec :  Sami Naïr, conseiller d'Etat ; Alain Dejammet, ambassadeur de France ; François Nicoullaud, ancien ambassadeur en Iran ; Docteur Nassif Hitti, ambassadeur de la Ligue des Etats arabes à Paris ; Hubert Védrine, ancien ministre des Affaires étrangères et Jean-Pierre Chevènement, président de la Fondation Res Publica


    Inscription : info@fondation-res-publica.org


    votre commentaire
  •  


    Revoir le débat en VIDEO : http://www.laurent-fabius.net/article776.html


    votre commentaire
  •  


    par Edouard HUSSON, historien, maître de Conférence à Paris IV. 


    Les Bienveillantes de Jonathan Littell est un gigantesque canular. J'utilise le mot, à son sens propre, celui de ces textes en prose ou en vers composés dans un esprit irrévérencieux par les khâgneux pour leurs professeurs ou pour un public imaginaire. Bien évidemment, si le canular est réussi, il aura trouvé des lecteurs pour le prendre au sérieux.

    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p>http://www.lefigaro.fr/debats/20061108.FIG000000047_les_bienveillantes_un_canular_deplace.html

    votre commentaire
  •  


    La coupure de courant que viennent de subir une dizaine de millions d'européens dans la nuit de 4 au 5 novembre 2006 souligne le sous investissement dans le domaine de la production et de la transmission électrique en Europe malgré les cris d'alarme répétés du RTE, par exemple. Or des investissements considérables ont été faits au cours des dix dernières années, particulièrement en Allemagne (un total de 17 GEuro investis en 2003 qui devraient atteindre 45 GEuro en 2015), en Espagne et au Danemark, exclusivement sous forme d'éoliennes. Les éoliennes sont radicalement incapables de faire face à de brusques demandes de courant et introduisent une fragilité accrue dans le réseau.



    Lire la suite : http://www.sauvonsleclimat.org/fr/lect_communiques.php?id_communique=24


    votre commentaire


  • Le troisième débat des candidats socialistes à l'investiture a joué comme un révélateur.


    Le thème s'y prêtait, il est vrai. La politique étrangère devait permettre de mesurer l'étoffe et la stature des candidats à ce poste très difficile, dans une période internationale instable donc dangereuse.


    A cet exercice un candidat se détache nettement.


    - Laurent Fabius a survolé le débat par une hauteur de vue, une maturité et une connaissance des dossiers qui ne laissent aucun doute sur sa capacité à faire mieux que les deux autres candidats. Et quel programme !


    - DSK a été étonnant par sa pugnacité et sa connaissance des dossiers. Il a de toute évidence une réflexion internationale mais visiblement encore trop peu d'expérience.


    - Ségolène Royal a été catastrophique. Elle n'a pas le niveau comme a pu l'illustrer sa vision de la politique étrangère : elle est centrée sur une tendance affirmée à « zapper » continuellement vers l'Europe. Tout devient européen. La France est morte.


    Après ce dernier débat télévisé, je dois confesser mon étonnement : j'ai été surpris de constater la nullité de Ségolène. Non pas tant du fait que la juste mesure de son impréparation et de ses faiblesses fut une découverte mais par la révélation soudaine que l'intuition première avait été la bonne. Une intuition tout à coup confirmée. Voilà, c'était cela !


    Et ce sentiment paradoxal, que rien pourtant ne garantissait du pire, de voir Ségolène consacrée !


    L'horreur. Une candidate incapable d'occuper le poste suprême !


    Par quel miracle ou par quel artifice avait-elle d'ailleurs tenue jusque là ? maintenue l'illusion ?


    Pour la France, pour la Gauche, fasse que les socialistes ouvrent les yeux !


     


    1 commentaire
  • <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p> 

    « Je m'inquiète d'un PS en train de désigner Ségolène ROYAL sur la foi de sondages d'opinion qui ne veulent rien dire et qui se met, par là-même, en état d'apesanteur par rapport à la société française. »

    <o:p> </o:p>

    Emmanuel TODD - historien.


    votre commentaire


  • "L'anticipation médiatique est une forfaiture anti-démocratique".


    Loin de l'échéance du vote, "le comportement des sondés est ludique et non électoral".

    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p>Les jurys populaires ? « Une proposition qui  confinent à  la stupidité ».


    Michel ROCARD


    votre commentaire
  • <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p> 

    <?xml:namespace prefix = v ns = "urn:schemas-microsoft-com:vml" /><v:shapetype id=_x0000_t75 stroked="f" filled="f" path="m@4@5l@4@11@9@11@9@5xe" o:preferrelative="t" o:spt="75" coordsize="21600,21600"><v:stroke joinstyle="miter"></v:stroke><v:formulas><v:f eqn="if lineDrawn pixelLineWidth 0"></v:f><v:f eqn="sum @0 1 0"></v:f><v:f eqn="sum 0 0 @1"></v:f><v:f eqn="prod @2 1 2"></v:f><v:f eqn="prod @3 21600 pixelWidth"></v:f><v:f eqn="prod @3 21600 pixelHeight"></v:f><v:f eqn="sum @0 0 1"></v:f><v:f eqn="prod @6 1 2"></v:f><v:f eqn="prod @7 21600 pixelWidth"></v:f><v:f eqn="sum @8 21600 0"></v:f><v:f eqn="prod @7 21600 pixelHeight"></v:f><v:f eqn="sum @10 21600 0"></v:f></v:formulas><v:path o:connecttype="rect" gradientshapeok="t" o:extrusionok="f"></v:path><o:lock aspectratio="t" v:ext="edit"></o:lock></v:shapetype><v:shape id=_x0000_s1026 style="MARGIN-TOP: -83.2pt; Z-INDEX: 1; LEFT: 0px; MARGIN-LEFT: -91.05pt; WIDTH: 19.5pt; POSITION: absolute; HEIGHT: 24.75pt; TEXT-ALIGN: left; wrap-distance-left: 0; wrap-distance-top: 0; wrap-distance-right: 0; wrap-distance-bottom: 0; position-horizontal: absolute; position-horizontal-relative: text; position-vertical: absolute; position-vertical-relative: line" type="#_x0000_t75" alt="P" o:allowoverlap="f"><v:imagedata o:title="p" src="file:///C:\DOCUME~1\jean-luc\LOCALS~1\Temp\msohtml1\01\clip_image001.gif"></v:imagedata><?xml:namespace prefix = w ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:word" /><w:wrap type="square"></w:wrap></v:shape>Pour Siham Drissi, Française d'origine marocaine, 28 ans, le combat féministe est l'avenir de l'islam. Les féministes musulmanes ne vont pas "descendre dans la rue pour brûler leurs soutiens-gorge", dit-elle, mais c'est bien la libre disposition de leur corps qu'elles ont réclamée lors du congrès qui a réuni à Barcelone, du 3 au 5 novembre, 400 membres de divers collectifs.

    <o:p> </o:p>

    Un "féminisme islamique" ? On croit rêver. Certaines voix se faisaient entendre depuis longtemps sur les campus américains - Amina Wadud, Asma Barlas, Riffat Hassan -, mais elles restaient isolées. Devant l'augmentation des associations et sites féministes, en Malaisie, au Nigeria, au Pakistan, Abdennur Prado et Ndeye Andujar, deux Espagnols convertis, président et vice-présidente de la principale association islamique de Catalogne, ont voulu les réunir en congrès pour leur donner une "visibilité".


     


    http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0,36-831644,0.html


    votre commentaire
  •  


    Le Syndicat national des officiers de police (SNOP, premier syndicat chez les officiers) a décidé d'interpeller par écrit le président de la République, Jacques Chirac.  Dominique Achispon, demande à M. Chirac de "sonner la fin de la récréation" afin que chacun retrouve "le sens des responsabilités et de la mesure".
    Le SNOP regrette que les policiers soient devenus "les pions d'enjeux politiques discréditant, aux yeux de l'opinion, la noblesse de leurs missions". M. Achispon réclame une "sanctuarisation" du traitement de l'insécurité, pour la soustraire aux aléas des alternances politiques. "Une politique de sécurité ne vaut-elle pas d'être protégée des idéologies ?, interroge-t-il. Est-il vraiment impossible qu'elle échappe à l'alternative désuète entre la répression et la prévention ?"
    La mission commune d'information du Sénat sur les quartiers en difficulté, présidée par le sénateur Alex Türk (non inscrit, Nord) se montre elle aussi critique en proposant de "réactiver une véritable police de proximité"
    http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0,36-831675,0.html


    votre commentaire