• 1ère décision intelligente de Nicolas SARKOZY ? Une par an ! On n'oublie pas le reste !

     

    « Nucléaire: Sarkozy annonce un deuxième EPR ! »

     

    Au Creusot, où il est en déplacement, Nicolas Sarkozy a annoncé ce matin la construction en France d'un deuxième réacteur nucléaire de troisième génération EPR, conçu par le groupe Areva.

    Le président français Nicolas Sarkozy a insisté sur la nécessité de développer ce type de production électrique pour faire face à la crise énergétique.

    Le chef de l'Etat a profité d'un déplacement à l'usine d'Arcelor Mittal (acier) au Creusot pour annoncer ce deuxième réacteur de troisième génération EPR ("European Pressurised water Reactor", à eau pressurisée).

    EPR est développé par le groupe nucléaire français Areva et l'Allemand Siemens. Deux sont en cours de construction, en Finlande et à Flamanville (Manche).

    La construction de ce dernier, qui, à terme, devrait prendre le relais d'une bonne partie des 58 réacteurs du pays, a démarré en décembre pour une entrée en service programmée en 2012.
    Selon Nicolas Sarkozy, la nouvelle centrale EPR sera "indépendante de celle de Flamanville".

    Anne Lauvergeon, présidente d'Areva, premier groupe nucléaire mondial, était à ses côtés au Creusot, ainsi que la ministre de l'Economie Christine Lagarde.

    EDF s'est dit prêt jeudi à construire ce deuxième EPR français, dont la décision d'implantation devra être prise "d'ici à 2009", selon  le chef de l'Etat et dont la première pierre pourrait être "posée en 2011".

    "L'ère du pétrole bon marché, c'est fini. Le nucléaire est plus que jamais une industrie d'avenir et une énergie indispensable", a justifié Nicolas Sarkozy, alors que les réserves de gaz et pétrole s'épuisent et que leurs prix ne cessent d'augmenter.

    "Chaque EPR fait économiser chaque année 2 milliards de m3 de gaz quand il remplace une centrale à gaz et onze millions de tonnes de CO2" quand "il remplace une centrale à charbon", a-t-il insisté. "Le nucléaire est plus que jamais une énergie indispensable".

    Autre argument en faveur du nucléaire, selon Nicolas  Sarkozy:  "l'électricité qui sort d'un EPR est 30 à 50% moins chère que l'électricité qui sort d'une centrale à gaz ou au charbon. On peut devenir exportateur d'électricité alors qu'on a ni pétrole, ni gaz. C'est une chance historique de développement".

    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p>

    http://www.liberation.fr/actualite/economie_terre/336652.FR.php


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter